Les projets qu’entreprend l’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ICESCO) dans les domaines de l’éducation, de l’enseignement, de la culture et de la préservation du patrimoine, font du Maroc un partenaire “clef” pour l’organisation, a affirmé, mardi à Rabat, son directeur général Salim ben Mohammed Al-Malik.

Lors d’une rencontre avec le président de la chambre des représentants Habib El Malki, M. Ben Mohammed Al-Malik a noté que l’ICESCO, à l’instar de diverses organisations internationales considèrent la vision réformatrice de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et ses hautes directives en tant que référentiel pour l’élaboration de plans et de programmes d’action, a relevé la chambre des représentants dans un communiqué.

Pour sa part, M. El Malki a salué l’action de l’ICESCO, rappelant le rôle central joué par feu Sa Majesté le Roi Hassan II pour sa création en 1982.

En outre, le président de l’institution législative a noté que l’organisation jouit d’un grand poids au niveau international avec ses 54 États membres, appelant l’organisation à concentrer davantage ses efforts pour l’appui aux pays africains.

M. El Malki n’a pas manqué de saluer les initiatives lancées par l’ICESCO en faveur du développement culturel, de l’ouverture sur les pays et organisations, de l’appui du dialogue entre les civilisations et de l’encouragement de la société de la connaissance, considérant l’ICESCO comme une puissance “douce” avec laquelle le Royaume partage les mêmes valeurs et les mêmes tendances.

Il convient de noter que l’ICESCO est une organisation internationale spécialisée dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture, issue de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), dont le siège se trouve à Rabat.

Bouton retour en haut de la page
Fermer