Le Maroc sera le nouveau hub régional et plaque tournante de l’Afrique du Nord de Prosper Africa, une initiative du Gouvernement américain visant à accroître le commerce et l’investissement entre les États-Unis et l’Afrique.

En vertu de l’accord, signé mardi devant SM le Roi Mohammed VI entre le Maroc et les Etats-Unis, le gouvernement américain ouvrira un bureau Prosper Africa en janvier prochain à l’ambassade des États-Unis à Rabat, la toute première antenne de l’initiative en Afrique du Nord. Le nouveau bureau au Maroc tirera parti de l’expertise de 17 départements et agences du gouvernement américain.

L’objectif est d’accroître le commerce et les investissements bilatéraux entre les États-Unis et Maroc et dans toute l’Afrique du Nord, contribuant ainsi à soutenir le développement économique de la région.

L’ouverture de cette antenne permettra également de faciliter l’accès des entreprises et des investisseurs américains aux marchés marocains et soutenir les entreprises marocaines pour saisir de nouvelles opportunités aux États-Unis.

Par le biais de l’initiative Prosper Africa, le gouvernement américain vise à soutenir des échanges commerciaux et des projets d’investissement d’une valeur de 1 milliard de dollars entre les États-Unis et le Maroc, ainsi que des pays d’Afrique du Nord au cours des quatre prochaines années.

Ces nouveaux développements permettront de faire progresser les objectifs de l’initiative Prosper Africa en stimulant le commerce et les investissements entre les États-Unis et le Maroc, en plus d’autres pays d’Afrique du Nord. Ainsi, le Maroc servira de centre régional pour le nouveau programme de commerce et d’investissement Prosper Africa à l’échelle du continent.

Avec un potentiel de financement pouvant atteindre 500 millions de dollars sur cinq ans, ce nouveau programme révolutionnaire de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) offrira une large gamme de services personnalisés allant du développement des affaires et de la facilitation des investissements pour soutenir l’amélioration des cadres juridiques et réglementaires.

Pour chaque dollar de financement public, ce nouveau programme de l’USAID devrait mobiliser plus de 9 dollars d’investissements privés, générant des milliards de dollars de nouvelles exportations et investissements et créant des milliers de nouveaux emplois.

Bouton retour en haut de la page
Fermer