Le Maroc est la plaque tournante et le hub financier de toute la région nord africaine, du centre d’Afrique et de l’Afrique de l’Ouest, a indiqué Antonella Amadei, responsable du développement global pour les infrastructures du marché à la Bourse de Londres.

Dans une déclaration à la MAP à l’occasion de la célébration du 20è anniversaire de la fête du Trône, Mme Amadei s’est félicitée du “partenariat stratégique” entre la bourse de Londres et le Maroc, faisant savoir que cette “collaboration stratégique” permettra non seulement de contribuer au développement du marché financier au Maroc mais surtout au développement d’un hub financier en Afrique du Nord, au centre d”Afrique et en Afrique de l’Ouest.

Le Maroc occupe cette position stratégique en Afrique parce qu’il regorge avant tout de grands talents à développer à l’avenir dans différents secteurs d’activités, ainsi que de compétences formées notamment à l’étranger qui serviront de “pont entre l’Europe, les Etats Unis et toute l’Afrique”, a-t-elle dit.

Le Royaume est un excellent partenaire, grâce notamment aux efforts menés par la bourse de Casablanca pour attirer plus de 114 sociétés marocaines de l’Afrique de l’Ouest.

Revenant sur les différents axes de collaboration entre les deux institutions boursières marocaine et anglaise, Mme Amadei cite notamment celui de l’infrastructure, par le biais de la plateforme de négociation de la bourse de Casablanca, ainsi que la collaboration avec Maroclear, le dépositaire central des valeurs mobilières en Afrique outre le lancement du programme ELITE, “ayant enregistré le plus grand succès en Afrique”.

Cette collaboration a concerné un autre axe important, poursuit-elle, à savoir : le développement des indices boursiers FTSE Russel, et la formation des capacités en “management de risque pour le futur lancement du marché à terme”.

Et d’ajouter que le London Stock Exchange Group s’engage à soutenir le marché marocain en vue d’ouvrir la voie aux investisseurs étrangers pour investir dans le Royaume, tout en augmentant la liquidité et attirer davantage de sociétés au Maroc.

Bouton retour en haut de la page
Fermer