Le Maroc représente un véritable hub d’investissement pour les entreprises luxembourgeoises sur le marché africain, a indiqué lundi à Rabat, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie du Luxembourg Étienne Schneider.

Le Luxembourg, qui est déterminé à développer davantage ses relations économiques avec le Maroc, aspire à faire du port de Tanger Med son hub sur le continent africain, a souligné M. Schneider qui dirige une mission économique de très haut niveau dans le Royaume du 23 au 26 septembre.

En effet, le Luxembourg a fait le choix d’aller plus loin dans la diversification de son économie, a-t-il dit, notant que le développement d’un partenariat fort et mutuellement bénéfique avec le Maroc dans le domaine de la logistique aura en ce sens un rôle prédominant.

La visite est axée par ailleurs sur le développement de la coopération bilatérale dans le domaine du digital, notamment en matière de cybersécurité, de signature électronique et d’archivage électronique, a déclaré à la presse le responsable Luxembourgeois à l’issue de ses entretiens avec le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

Pour sa part, le Président de la Chambre de Commerce du Luxembourg, Luc Frieden, a affirmé que la coopération entre le Maroc et le Luxembourg offre d’innombrables opportunités pour les économies des deux pays, assurant que si le Luxembourg constitue un pont pour l’entrée sur le marché européen, le Maroc se veut une porte d’entré sur le marché africain.

“Nous souhaitons accompagner le partenariat entre le Maroc et le Luxembourg dans les divers domaines représentés par la Chambre et ce dans un intérêt mutuellement bénéfique”, a assuré M. Frieden.

De son côté, M. Elalamy a fait état d’une volonté “forte” de continuer à développer les relations entre le Maroc et le Luxembourg, unis par des relations “excellentes” caractérisées par de forts liens d’amitié et de coopération.

Les avancées réalisées par le Royaume en matière de logistique ou encore le positionnement exceptionnel du port de Tanger Med interpellent fortement le Luxembourg, a fait remarquer M. Elalamy, ajoutant que le Luxembourg est le 6ème investisseur au Maroc avec une part de plus de 44% dans le secteur de l’industrie.

En outre le ministre a mis en avant la position forte dont jouit le Luxembourg dans le domaine du digital, annonçant qu’une collaboration forte devra être établie, lors de la présente mission, entre le Maroc et le Luxembourg.

Ces entretiens se sont déroulés en présence du Grand-Duc héritier de Luxembourg, SAR le Prince Guillaume, et de son épouse SAR la Princesse Stéphanie de Lannoy, qui conduisent cette mission économique de très haut niveau.

La mission comprend les représentants d’environ 50 entreprises qui reflètent le tissu économique varié et dynamique du Luxembourg. Elle s’inscrit dans la continuité d’une précédente mission économique, en avril 2015, avait indiqué un communiqué du ministère luxembourgeois de l’Economie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer