Le Discours de SM le Roi Mohammed VI, à l’occasion du 20ème anniversaire de l’avènement de Son règne est celui d’”un Souverain attentif à la condition de son peuple, à l’intégrité souveraine de son pays et aux réalités de la mondialisation”, a affirmé le géopolitologue français Aymeric Chauprade.

Dans son Adresse à la Nation, «le Roi s’est montré très volontariste, réaffirmant sa volonté forte et constante de faire progresser rapidement le Maroc dans la direction du développement et du progrès social », a souligné Aymeric Chauprade, auteur du livre «Géopolitique d’un Roi, essai sur un Maroc moderne et multipolaire » » paru tout récemment aux éditions Ellipses.

Dans ce Discours, le Souverain « n’a pas fait d’auto-satisfaction. Au contraire, il a souligné à quel point il attendait plus de courage dans les réformes, plus d’audace dans les solutions proposées », a indiqué M. Chauprade livrant à la MAP sa lecture du Discours royal.

Selon lui, « la question sociale a été particulièrement au cœur du discours du Roi Mohammed VI. Le Roi veut ainsi réduire les inégalités sociales et n’oublier aucun Marocain dans la marche vers le développement ».

“Pour lui les solutions, face aux défis de la mondialisation, ne sont pas le repli sur soi, la fermeture (il a fustigé par exemple la tentation de fermer certains secteurs économiques à l’investissement étranger), mais au contraire de poursuivre l’intégration du Maroc dans l’économie internationale et l’accroissement de sa compétitivité par des réformes économiques et sociales”, a dit M. Chauprade.

De même, « ses critiques de l’immobilisme sont claires lorsqu’Il pointe du doigt des commissions inutiles créées pour ne justement rien faire et donner l’apparence de l’action”. « Cette exigence, rappelée au sommet, de solution venant de la classe politique marocaine est vraiment salutaire pour le pays. Elle agit comme un aiguillon contre la tentation de tout gouvernement, même démocratique comme c’est le cas au Maroc, de faire de l’autosatisfaction sur son bilan », a estimé le géopolitologue français. « Le Roi répète en effet qu’il n’aura aucun répit tant que les Marocains ne seront pas tous intégrés dans le développement », ajoute-t-il.

S’agissant de la question du Sahara marocain, “SM le Roi a clairement réaffirmé les droits souverains du Maroc et son approche qui est celle de l’autonomie du Sahara dans la souveraineté”. “Il s’est montré fermement garant des intérêts vitaux de son pays tout en soulignant son approche traditionnelle : la politique de la main tendue en direction du frère algérien”, a souligné Aymeric Chauprade.

En résumé, affirme le géopolitologue français, le discours d’hier est « le discours d’un souverain attentif à la condition de son peuple, à l’intégrité souveraine de son pays, aux réalités de la mondialisation. “Un souverain volontariste et pragmatique. Son père avait fait la Marche Verte, SM Mohammed VI, lui, a mis le Maroc dans la Marche vers le développement et le club des nations avancées depuis vingt ans. Il poursuit la route engagé !”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer