Le Mali a levé mardi, 130 millions € (88 milliards FCFA) de bons Covid-19 sur le marché financier régional, rapportent mercredi des médias.

Le bon malien a été souscrit près de cinq fois par les investisseurs régionaux. La mobilisation de ces nouvelles ressources constitue une bouffée d’oxygène pour le gouvernement malien dont les dépenses induites par le Covid-19 ont limité les marges de manœuvre alors que les dépenses sécuritaires continuent de grimper.

 Le plan de riposte et de relance économique estimé à plus de 500 milliards FCFA devrait engloutir la quasi-totalité des ressources financières obtenues auprès des partenaires ces dernières semaines. 

Par ailleurs, la chute des transferts de fonds de la diaspora et des recettes fiscales et douanières due à la crise sanitaire fait planer une crise sociale.

 Dans ces conditions, le FMI (Fonds monétaire international) a revu à la baisse les prévisions de croissance pour le pays. Prévue dans le sillage de 5 %, l’économie ne devrait pas progresser de plus de 1 % cette année. 

La reprise s’annonce pénible, a averti le Fonds, appelant d’autres partenaires à soutenir le Mali sur le plan financier.

Bouton retour en haut de la page
Fermer