La crise sanitaire liée à la Covid-19 a placé le secteur du logement au cœur des préoccupations nationales et continentales, a relevé mardi, la ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Nouzha Bouchareb.

Intervenant lors du symposium virtuel sous le thème : “La fourniture de logements abordables comme stratégie de relance économique à l’ère COVID 19 en Afrique”, la ministre a relevé que cette rencontre vient soutenir la vision de SM le Roi Mohammed VI relative au renforcement de la coopération Sud-Sud entre les pays africains pour la promotion du développement économique du continent.

“Il est nécessaire de tirer les meilleurs enseignements de la crise de Covid-19 dans le domaine du logement”, a affirmé la responsable gouvernementale, ajoutant que cette crise sanitaire fut à l’origine de nouvelles exigences en termes d’habitat.

“Le secteur du logement nécessite une réflexion et une nouvelle vision, qui permettrait d’améliorer la qualité et le cadre de vie du citoyen”, a-t-elle souligné, poursuivant que cette vision doit être volontariste, participative et partenariale, tenant en compte les besoins spécifiques de chaque tranche de revenus.

La thématique du logement est une priorité pour le Gouvernement marocain, a souligné la responsable gouvernementale, notant que chaque citoyen marocain et africain a droit à un logement décent et à un mode de vie sain.

A cet égard, la Ministre a affirmé que la crise sanitaire que connaît le Maroc, à l’instar des autres pays du monde, a accentué l’importance du secteur du logement et sa contribution dans la lutte contre la précarité et les disparités sociales.

Elle n’a pas manqué d’aborder les répercussions néfastes de la crise de Covid-19 sur plusieurs secteurs d’activité, notamment celui de l’habitat, insistant sur la nécessité de préserver les emplois du secteur et d’intégrer le secteur privé dans la stratégie de relance économique au niveaux national et continental.

Organisé dans le cadre de la 39e Assemblée Générale Annuelle (AGA) de Shelter Afrique, qui devra se réunir jeudi, ce symposium a connu la participation de responsables gouvernementaux et d’experts ayant discuté des principaux aspects relatifs au positionnement de la fourniture de logements abordables à grande échelle en tant que stratégie clé pour permettre la relance économique en Afrique à l’ère de COVID 19.

Ainsi, Shelter Afrique juge impératif en ce temps de Covid-19 que les gouvernements et les autres parties prenantes impliquées dans la fourniture de logements abordables et le développement urbain adoptent des solutions plus pragmatiques, innovantes et durables pour relever les défis liés au logement abordable et à l’urbanisation auxquels la région est confrontée.

Par ailleurs, l’ONU-Habitat estime que l’impact du coronavirus pourrait être considérablement plus important sur les catégories vulnérables, notamment les personnes vivant dans des bidonvilles, où la surpopulation rend difficile le respect des mesures recommandées telles que la distanciation sociale et l’auto-isolement.

«Shelter Afrique», Société pour l’habitat et le logement en Afrique, a pour mission de mobiliser des ressources financières en faveur de la promotion de l’habitat en Afrique.

Les actionnaires de «Shelter Afrique» comprennent 44 pays membres (dont le Maroc), la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Société Africaine de réassurance.

Bouton retour en haut de la page
Fermer