L’Université marocaine a basculé d’un enseignement en présentiel à un enseignement à distance qui a porté ses fruits et constitue un acquis pour les établissements universitaires du Royaume, a souligné le président de l’Université Sultan Moulay Slimane (USMS), Nabil Hmina.

Après la propagation du nouveau coronavirus et la proclamation de l’état d’urgence sanitaire par les autorités compétentes, les établissements universitaires ont opté pour une digitalisation à grande échelle pour à la fois assurer la continuité des démarches pédagogiques et celles administratives, “une démarche sur laquelle il faudra beaucoup miser surtout avec cette nouvelle phase de déconfinement progressif”, a-t-il assuré dans une interview à la MAP.

En se conformant aux mesures de confinement, l’Université Sultan Moulay Slimane a adopté l’outil digital pour favoriser le télétravail afin de limiter, au strict minimum, les déplacements ainsi que les échanges physiques de documents et de courriers administratifs. Elle a mis en place, en un temps record, la stratégie de digitalisation au niveau de son bureau d’ordre, du service des ressources humaines avec l’adoption de la signature électronique ainsi que les recrutements mutualisés avec les autres universités dans le cadre du projet développé par le ministère de tutelle, a dit M. Hmina, relevant l’importance de poursuivre cette dynamique nouvelle de digitalisation pour la période post-confinement.

A l’USMS, l’impact du confinement est à l’origine de la réactivité de toutes les démarches et actions de pédagogie, de recherche scientifique et de gouvernance. Au niveau de l’enseignement, l’Université a basculé d’un enseignement en présentiel à un enseignement à distance en utilisant des plateformes variées, a fait savoir le responsable, indiquant que les étudiants et les enseignants se sont familiarisés progressivement à ce genre d’enseignement qui a finalement porté ses fruits grâce à un travail de concertation et à la contribution appréciable du personnel enseignant et administratif de tous les établissements universitaires relevant de l’Université.

Ainsi, plus de 11.000 prestations digitales ont été fournies à travers des cours, des travaux dirigés, et des tables rondes en plus de conférences et congrès nationaux et internationaux tenus en mode virtuel.

L’Université Sultan Moulay Slimane a récolté le fruit des efforts concertés de ses enseignants chercheurs visant la conception et la mise en place de solutions de lutte contre la pandémie telles que la digitalisation et ce, à l’instar des autres universités nationales.

L’USMS avait une double tâche à assumer : lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus, d’une part, et assurer la continuité de ses activités, d’autre part, par le biais de la digitalisation qui fait partie intégrante des mesures de lutte initiées par l’Université faire face à la pandémie à la lumière de la distanciation sociale, les mesures d’hygiène et de prévention, le port du masque et la réduction du nombre du personnel de l’Université, a fait observer le responsable universitaire.

Par conséquent, l’impact du confinement au niveau de l’USMS a eu un grand nombre de points positifs qui ont permis d’évaluer, voire de repenser l’enseignement à distance, de booster la recherche scientifique et de digitaliser la gouvernance.

“Cependant, il ne faut pas comprendre que la fin du confinement signifie un retour soudain à la vie normale comme avant le déclenchement de la pandémie puisque le virus continue à circuler parmi nous”, a-t-il fait observer, notant que le respect des mesures prises par le gouvernement au moment du confinement doit primer même en ce début de déconfinement.

“C’est la raison pour laquelle la distanciation sociale, le port du masque et le respect des mesures de prévention et d’hygiène doivent être maintenus. Vraisemblablement, la période du déconfinement est plus critique que celle du confinement dans la mesure où le Covid-19 pourrait se propager si le déconfinement tombe comme un couperet”, a prévenu M. Hmina.

Ainsi, poursuit-il, le déconfinement s’effectuera étape par étape et variera d’une région à l’autre selon les caractéristiques de chaque université. Il a été déjà décidé à l’échelle du ministère de tutelle que les étudiants ne reviendront à leurs universités qu’en septembre prochain avec la poursuite de l’enseignement à distance.

“Notre priorité est d’assurer la sécurité de tous via la mise en place d’un protocole interne au niveau de la présidence pour veiller au respect des procédures dont certaines mesures de santé et de sécurité : port du masque, placement des distributeurs de gels hydroalcooliques à plusieurs points stratégiques, reconfiguration de certains bureaux partagés pour respecter les mesures de distanciation sociale, adaptation des horaires de travail pour maîtriser le nombre de personnes présentes en simultané, affichage des enseignes et affiches de prévention contre le risque du Covid-19 dans tous les établissements de l’université”, a-t-il expliqué.

A l’Université Sultan Moulay Slimane, “nous continuons simultanément à dispenser les enseignements voire les révisions en ligne au profit de nos étudiants tout en préparant un planning des examens et toute la logistique qui en découle en concertation avec les chefs d’établissements, les chefs de départements et tous les enseignants chercheurs de l’université”, a conclu M. Hmina.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer