Perdre du poids en mangeant gras, c’est la promesse surprenante du régime cétogène, communément appelé “Keto” et qui connaît depuis quelques années un franc succès.

Aux côtés des régimes amaigrissants, le Keto est plutôt contre-intuitif, puisque dans le monde de l’alimentation, où le gras tient habituellement le mauvais rôle, la diète cétogène se base sur l’intégration d’aliments riches en lipides. Auparavant utilisé pour soigner certaines pathologies telles que l’épilepsie et les troubles migraineux, le Keto s’est hissé au rang des régimes alimentaires minceur. Selon Dr. Meriem El Aji, médecin nutritionniste, cette diète vise à réduire considérablement la consommation de glucides au profit des lipides pour provoquer un état de cétose.

Exit les fruits frais, les féculents, le riz, le pain et les produits sucrés, le Keto favorise les aliments riches en lipides tels que le beurre, poisson gras, fromage et œufs.

Ce régime assez strict vise en effet à moduler le métabolisme tout en prévenant les sensations de faim.

Si naturellement, le corps tire son énergie des glucides nécessaires à son fonctionnement, dans l’alimentation cétogène où les glucides sont limités, le métabolisme commence à puiser dans ses réserves de glucides entreposées au niveau du foie et des muscles. Ensuite, lorsque les réserves de glycogène sont épuisées, le corps commence à utiliser les lipides ou matières grasses pour produire de l’énergie, entraînant une perte de poids considérable.

“Avec une faible consommation de glucides (50 g maximum par jour), ce mode d’alimentation renverse complètement notre traditionnelle pyramide alimentaire”, explique Dr El Aji.

En effet, le régime cétogène spécifique à la perte de poids n’a pas de durée limitée. En fonction des résultats espérés, la durée varie d’une semaine à plusieurs mois. Pour Aya, l’aventure avec le régime cétogène a duré quelques mois seulement.

“L’important dans ce régime, c’est de bien préparer ses repas en comptant l’apport de chaque nutriment. Ceci demande énormément d’effort et de discipline”, confie la jeune femme.

En plus, le Keto exclut plusieurs groupes alimentaires et semble oublier la notion de plaisir. Maintenir ce mode d’alimentation nécessite cependant une motivation de fer et de la rigueur, précise-t-elle.

Même son de cloche chez Ahmed, coach sportif qui précise qu’un tel régime ne peut se faire à la légère.

Selon lui, l’avis d’un médecin avant de commencer et tout au long du régime permet de faire le suivi et de booster la motivation. “Il n’est pas facile de s’abstenir de consommer tel ou tel aliment. Je conseille souvent de définir des objectifs à court terme, cela évite de renoncer une fois les résultats tardent à venir”, explique Ahmed.

Par ailleurs, l’activité sportive est nécessaire dans la perte de poids, le régime alimentaire, peu importe son type à lui seul donne rarement des résultats à long terme, insiste-il.

La perte de poids étant l’objectif ultime, les adeptes des régimes alimentaires passent souvent à côté des risques pouvant en découler.

A ce sujet, Dr El Aji explique que le Keto ne respecte pas les règles de base d’une alimentation équilibrée. L’alimentation variée doit être favorisée sur le long terme car chaque aliment possède ses propres vertus macro et micro-nutritionnelles.

“Le retrait des produits céréaliers, de légumineuses et des fruits peut mener à certaines carences notamment en fibres et en vitamines et augmente le risque sur le système cardiovasculaire”, précise-t-elle.

En plus, la diète est particulièrement difficile à maintenir à cause de certains désagréments liés à la déshydratation, confie Aya. En effet, le passage d’une alimentation normale au régime Keto peut entraîner des nausées, de la fatigue ou des crampes.

Pour elle, suivre un tel régime lui a permis de perdre quelques kilos mais pas pour longtemps.

“Le problème de ce type de régime dit extrême, c’est l’effet rebond. J’ai très vite repris du poids une fois l’alimentation diversifiée”, regrette Aya.

Prônée par plusieurs influenceurs sur les réseaux sociaux, cette diète a fait ses preuves chez certains, mais n’est, à vrai dire, pas sans danger. Solution minceur ou tendance food, le Keto a encore du temps pour faire le poids dans le domaine des diètes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer