Le gouvernement japonais a annoncé la suspension du déploiement d’un système anti-missile de fabrication américaine, dans un contexte marqué par une forte opposition à ce projet.

“Compte tenu du coût et du temps pour le déploiement, nous arrêterons le processus”, a indiqué à la presse, le ministre japonais de la Défense, Taro Kono, cité par l’agence officielle “Kyodo”.

Le système de défense antimissile Aegis Ashore avait pour objectif de contrer la menace des missiles balistiques nord-coréens après le lancement par Pyongyang d’une dizaine de missiles en direction de la Mer du Japon entre 2016 et 2017.

Le gouvernement japonais avait décidé en 2017 de déployer deux batteries Aegis Ashore dans les préfectures d’Akita (nord-est) et de Yamaguchi (ouest), mais ce projet s’est heurté à une forte opposition de la part des populations locales qui ont exprimé leurs inquiétudes concernant les effets sur la santé des ondes électromagnétiques émises par les radars du système de défense.

Bouton retour en haut de la page
Fermer