Le gouvernement parallèle des jeunes ayant un rôle d’encadrement et de formation en matière d’engagement politique s’attèle à former des jeunes capables de contribuer à la prise de décision, a indiqué dimanche à Rabat le chef de ce gouvernement Ismail El hamraoui.

S’exprimant lors d’une rencontre destinée à choisir les conseillers de l’instance nationale du gouvernement parallèle des jeunes, M. El Hamraoui a souligné que ce gouvernement joue un rôle de formation dans le cadre de son programme “Académie du gouvernement de la jeunesse parallèle pour la citoyenneté et la démocratie”, afin d’offrir une formation et un encadrement au profit des jeunes, parallèlement à ses actions de suivi et d’évaluation des politiques publiques et de présentation de propositions et d’alternatives aux politiques publiques.

“Le gouvernement parallèle des jeunes se veut une école de formation et d’encadrement pour les jeunes et agit avec tous les partis politiques, comme il reste ouvert à tous les courants politiques et partisans, en tant qu’organisation indépendante contribuant à fournir les mécanismes fondamentaux de l’analyse et à donner une vision sur l’avenir”, a-t-il dit, dans une déclaration à la MAP.

M. El Hamraoui a souligné que le gouvernement parallèle des jeunes constitue également une force de propositions et de plaidoirie et est  juridiquement lié aux obligations constitutionnelles et législatives ainsi qu’au programme gouvernemental, estimant que les progrès réalisés dans le développement de la participation des jeunes constituent des engagements pour que le gouvernement parallèle des jeunes, soit un partenaire dans le processus de démocratie participative.

Il a, dans ce sens, souligné la nécessité de l’ouverture sur toutes les initiatives de la société civile et de contribuer au développement d’une dynamique sociale associant les jeunes à l’action politique, rappelant à cet égard que SM le Roi Mohammed VI a toujours insisté dans Ses discours Royaux sur l’importance des jeunes dans la construction d’un nouveau modèle de développement.

Le programme de cette rencontre comporte cinq ateliers thématiques axés notamment sur les “secteurs sociaux”, “Finance et développement économique”, “Justice, législation et droits de l’homme”, “L’Intérieur, les collectivités territoriales, l’habitat et la politique de la ville” et “Affaires étrangères, défense nationale, affaires islamiques et marocains résidant à l’étranger (MRE)”.

Crée en 2011 à l’initiative du Forum marocain des jeunes, le gouvernement parallèle des jeunes est une initiative non gouvernementale qui se fixe pour objectif de contribuer à la réussite des chantiers structurants en cours et, surtout, à la mise en œuvre des dispositions de la nouvelle Constitution, ouvrant la voie notamment à la promotion de la démocratie participative.

Il vise également à apporter des contributions efficaces à l’enrichissement du débat public au Maroc et à veiller au suivi des différentes politiques publiques.

Bouton retour en haut de la page
Fermer