Le département américain de la défense a annoncé la prolongation du gel des mouvements de troupes américaines prévus dans le monde jusqu’au 30 juin, en raison de la crise du coronavirus.

La nouvelle ordonnance prend effet lundi, a annoncé un haut responsable du personnel du Pentagone. Le gel devait initialement expirer fin mai.

“Nous comprenons l’impact que cela a sur nos militaires et leurs familles. Cependant, il s’agit d’une mesure nécessaire pour assurer la sécurité de nos populations et la préparation de nos militaires”, a déclaré le sous-secrétaire à la Défense pour le personnel et l’état de préparation Matt Donovan lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

En mars, le secrétaire à la Défense Mark Esper avait ordonné le gel de tous les mouvements des troupes américaines pendant 60 jours en raison des inquiétudes suscitées par la propagation du coronavirus. Esper a laissé entendre mardi que la mesure serait prolongée, mais n’a pas précisé de nouvelle date.

L’ordre, a précisé Donovan, comprend des exceptions pour les déploiements et les retours de troupes, le recrutement et la formation de base, les voyages en mission temporaire ou les changements de poste, les déplacements nécessaires pour des soins médicaux et les personnes qui quittent l’armée.

Le responsable a indiqué que les nouvelles directives sont “un peu plus libérales” en raison d’exemptions et de dérogations par rapport à l’ordonnance précédente. Il n’a pas exclu une autre prolongation après juin, et a déclaré qu’Esper révisera la politique tous les 15 jours pour déterminer si les mouvements peuvent reprendre plus tôt.

Le Pentagone comptait jusqu’à vendredi un total de 2.986 cas de Covid-19 au sein de ses forces, ainsi que deux décès et 44 hospitalisations.

Bouton retour en haut de la page
Fermer