Les stades vides en Allemagne sont “une chose à laquelle il faudra s’habituer” en cas de reprise de la Bundesliga début mai comme espéré, a estimé, mardi, l’entraîneur du Bayern Munich Hans-Dieter Flick.

“Nous devons être solidaires des mesures prises” face à la pandémie de coronavirus, a souligné Hans-Dieter Flick lors d’une visioconférence de presse, au lendemain de la reprise de l’entraînement de la plupart des 18 clubs du championnat.

“Nous serons prêts quand le coup d’envoi du championnat sera donné à nouveau, mais cela ne dépend pas de nous”, a rappelé “Hansi” Flick.

Compte tenu de l’interdiction des événements en public par le gouvernement, la seule option pour la Ligue allemande de football (DFL) en cas de reprise dès début mai serait le recours aux matches à huis clos.

Les clubs de l’élite espèrent un feu vert du pouvoir politique et de la DFL pour une reprise le 2 mai avec l’objectif d’en avoir terminé le 30 juin.

Bouton retour en haut de la page
Fermer