Le Discours Royal prononcé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion du 20ème anniversaire de la glorieuse Fête du Trône se veut un appel à insuffler un élan nouveau aussi bien au niveau de l’action que de la performance pour aboutir à un modèle de développement rénové, a affirmé Mohamed El Ghali, professeur de sciences politiques et du droit constitutionnel à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech.

Ce modèle de développement, rénové et revitalisé, a pour fondements les principes d’efficacité et d’efficience, de justice spatiale et de durabilité, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP.

Et de poursuivre que la méthodologie de travail en termes d’action et de performance doit être fondée sur les valeurs de l’engagement responsable, du mérite, de l’ardeur créative et de l’innovation pour aboutir à un modèle de développement repensé et rénové qui soit plus ouvert, ambitieux et en phase avec les mutations que connaît le monde et ce, en veillant à saisir les opportunités et à consolider les piliers de la coopération, de l’intégration et du partenariat.

Le Discours Royal a insisté sur le fait que cette méthodologie de travail doit être basée sur le principe du changement dans le cadre de la continuité, à travers notamment une Monarchie patriotique et citoyenne, garante de la liberté et de la dignité de l’ensemble des citoyennes et citoyens du Royaume, a-t-il poursuivi.

M. El Ghali a, dans ce cadre, précisé que le modèle de développement adopté et mis en œuvre depuis l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône de Ses glorieux ancêtres a fait de l’investissement dans les différentes infrastructures de base (barrages, autoroutes, ports…) et des multiples réformes institutionnelles entreprises, de véritables outils et d’importants mécanismes et leviers pour satisfaire les besoins du citoyen marocain et répondre à ses préoccupations et attentes.

L’universitaire a, en outre, fait constater que SM le Roi a affirmé que même si le modèle de développement, qui incarne les aspirations communes de l’ensemble des citoyennes et citoyens, a contribué à la réalisation du développement, de la prospérité et de l’intégration, il n’a, toutefois, pas eu des répercussions suffisantes sur l’ensemble de la société à même de bénéficier à tous, de corriger les dysfonctionnements et de réduire les inégalités socio-économiques.

L’impact et les incidences positives du modèle de développement adopté n’ont pas touché toutes les catégories sociales, ce qui constitue, selon M. El Ghali, un dysfonctionnement inacceptable qui doit être résolu pour la mise en œuvre de politiques justes et intégrées.

Il a, dans ce sens, fait remarquer que SM le Roi a souligné l’installation, à la rentrée prochaine, d’une commission spéciale chargée du modèle de développement, qui regroupe diverses compétences, sensibilités intellectuelles et profils de haut niveau pour présenter des propositions et recommandations qui seront mises en œuvre, aussi difficiles soient-elles.

Le Souverain a aussi invité le gouvernement à commencer la préparation d’une nouvelle génération de grands plans sectoriels cohérents et harmonieux, à même de remporter le défi de l’ouverture et refuser le repli sur soi, de servir les intérêts supérieurs de la nation au lieu des intérêts personnels, et de transcender la frilosité et l’indécision prépondérantes chez certains responsables, ce qui permettra, a poursuivi M. El Ghali, de s’ouvrir davantage sur les expériences internationales pour drainer des investissements, améliorer la qualité des services et créer des opportunités d’emplois.

Le Discours Royal a également insisté sur la réalisation de l’efficacité institutionnelle, à travers le lancement d’initiatives et de programmes nouveaux ainsi que de réformes institutionnelles susceptibles de réaliser un triple sursaut en termes de simplification, d’efficacité et de moralisation, en vue de réaliser la justice sociale et de lutter contre toutes les formes de rente, a-t-il expliqué.

Et l’universitaire de noter, dans ce cadre, que SM le Roi a chargé le Chef du gouvernement de soumettre à la Haute appréciation du Souverain des propositions de nouvelles nominations visant à renouveler et enrichir les postes de responsabilité, en les pourvoyant de profils dotés d’une nouvelle mentalité et choisis selon les critères de compétence, de mérite et d’engagement responsable.

Concernant le dossier de l’intégrité territoriale du Royaume, M. El Ghali a relevé que SM le Roi a réitéré que l’initiative d’autonomie demeure la meilleure et unique plateforme pour parvenir à un règlement de la question du Sahara marocain, ajoutant que le Souverain a réaffirmé l’engagement sincère du Royaume à garder la main tendue en direction de l’Algérie, fidèle en cela aux liens de bon voisinage et à la communauté du destin.

Bouton retour en haut de la page
Fermer