MDJS hta nta kouayri – Romantique

Le directeur sportif du Difaâ d’El Jadida (DHJ), Aziz Bouderbala, a affirmé que son arrivée et celle de l’entraîneur, Abdelhak Benchikha, s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie, qui s’étale sur trois ans, développée par le comité directeur du club avec comme objectif majeur de jouer les premiers rôles lors de la saison 2020-2021 de Botola Pro D1 et de se battre pour le titre.

Concourir pour le titre n’est pas une tâche facile notamment face à des clubs tels que les deux mastodontes casablancais, le Wydad et le Raja, ou encore l’AS FAR, la Renaissance de Berkane et le FUS de Rabat qui ont un grand potentiel, a souligné M. Bouderbala dans un entretien à la MAP, ajoutant que pour atteindre cet objectif, il faut miser sur un recrutement à la hauteur dans tous les postes.

M. Bouderbala a expliqué que cette stratégie de travail se fonde principalement sur la politique de formation que le club va mettre en œuvre dès l’entame de la saison prochaine, à travers le centre de formation du club, qui est actuellement en cours de restauration afin qu’il soit en mesure de produire les effets escomptés.

A travers la politique de formation, le club a l’intention de devenir une école capable de fournir des joueurs aux niveaux national et africain, a fait savoir M. Bouderbala, notant que cette politique permettra d’atteindre l’autosuffisance et ne plus se contenter de recruter des joueurs de clubs étrangers, ce qui pèse sur la trésorerie du club.

Selon le directeur sportif, la stratégie de formation adoptée par le club s’appuiera sur les spécificités des joueurs, et ce à travers la détermination de leurs postes qu’ils pourront occuper sur le terrain en fonction de leurs niveaux technique et physique, ainsi que de leur capacité athlétique.

S’exprimant sur le mercato d’été, M. Bouderbala a indiqué que le DHJ a décidé de recruter de nouveaux joueurs pour combler les postes laissés par les partants, d’autant plus que le club a signé une saison modeste, par rapport aux éditions précédentes, terminant à la 11è place avec 35 points.

Dans ce sens, le directeur sportif a mis en avant les transferts réalisés pour renforcer les rangs de l’équipe notamment l’arrière droit congolais, Mukoko Amali (21 ans) qui évoluait au Motema Pembe ou encore le défenseur nigérian Musa Muhammed (27 ans).

Il a également évoqué l’arrivée du milieu de terrain congolais Stanislas Ankira et de Hicham Kniss (23 ans) qui a fait des passages en tant qu’ailier dans les clubs italiens de Novara et Alma Juventus.

Ces nouvelles recrues ainsi que les joueurs de l’équipe, dont la plupart appartiennent au centre de formation du club, permettront de créer une équipe complète capable de rivaliser avec les grands clubs dans le championnat national lors de la prochaine saison, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l’ancien international marocain a rappelé que la suspension des activités sportives en mars dernier en raison de la pandémie du coronavirus a eu un effet négatif sur le mental et le physique des joueurs. Même avec la poursuite de la compétition, certaines contraintes subsistaient notamment l’absence du public, a-t-il ajouté.

Il a, dans ce sens, considéré que jouer devant des tribunes vides sans le soutien habituel, impacte le rendement des joueurs qui perdent une partie de leur motivation et de leur concentration.

Il a expliqué que les dirigeants du DHJ ont pris conscience de la difficulté de la situation et ont pris des mesures proactives pour réduire les effets négatifs de cette situation sur le club et ce, à travers la coordination et la consultation de spécialistes dans la gestion de crise qui permettront au club de rester focaliser sur ses objectifs.

MDJS Hta nta kouayri – Livreur
Bouton retour en haut de la page
Fermer