MDSJ CHALENGE VIRTUEL BANNIERE 2

Après une suspension de trois mois causée par la pandémie de coronavirus qui a frappé de plein fouet le sport au Maroc et partout dans le monde, le cyclisme national reprend de plus belle au lendemain de l’annonce de l’allègement des mesures de confinement et du retour des activités sportives.

Avec la décision des autorités compétentes permettant aux associations et clubs sportifs de reprendre leurs activités à partir du 24 juin, le vélo s’apprête à fouler les routes, les virages et les pentes qui ont vu défiler de grands noms du cyclisme depuis de nombreuses années.

Les coureurs marocains se languissent d’impatience pour un retour à la compétition que ce soit sur la route ou sur circuit, pourvu que la reprise soit progressive, tout en respectant les mesures préventives plaçant la santé des cyclistes et des cadres techniques au dessus de toute considération.

Afin que la reprise des activités soit sûre, la Fédération royale marocaine de cyclisme (FRMC) a mis en place un programme comprenant plusieurs mesures préventives notamment le respect de la distanciation sociale entre les pratiquants notamment à travers des entraînements en petits groupes de dix dans un premier temps.

Alors que la pandémie imposait aux coureurs de poursuivre leur entraînement à domicile, la Fédération a veillé au maintien de leur forme physique grâce au suivi permanent et à l’organisation de courses virtuelles, à l’horizon d’un retour aux compétitions nationales, continentales et internationales, notamment aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Dans une déclaration à la MAP, la vice-présidente du club Roue d’or de Mohammadia, Halima Berrad, a indiqué que le retour à l’entraînement en plein air après trois mois de suspension a été accueilli avec une grande joie par les coureurs de différentes catégories et par les jeunes en particulier.

Mme Berrad a souligné que les cadres techniques du club ont accompagné les coureurs tout au long de cette période et les ont incités constamment à poursuivre leur entraînement à domicile à l’aide d’un “home-trainer” qui donne au cycliste la possibilité de parcourir des distances depuis l’intérieur de la maison.

La vice-présidente du club a expliqué que la plupart des pratiquants ont manifesté leur adhésion au programme mis en place par le club, notant que ce programme tracé par les entraîneurs comprenait des exercices de maintien de la forme physique ainsi que des leçons théoriques focalisées sur l’aspect technique.

Mme Berrad a également mis en lumière la participation des coureurs d’élite aux nombreuses courses virtuelles organisées par la FRMC en partenariat avec l’Union cycliste internationale.

Les cadres techniques du club n’ont pas négligés l’aspect psychologique qui joue un rôle essentiel après la formation à la pratique sportive, a fait savoir Mme Berrad, notant que ces cadres ont, depuis le premier jour du confinement, maintenu la communication avec les coureurs afin de les aider à surmonter cette période difficile et cette situation exceptionnelle.

Elle a souligné que les dirigeants du club souhaitaient naturellement soumettre les coureurs à des tests afin de déterminer le niveau de leur préparation physique notamment à travers des évaluations via des exercices de cardio et la mesure du niveau de masse musculaire en particulier au niveau des jambes.

Avec le début des entraînements en plein air, les encadrants ont veillé au respect des mesures de protection recommandées par les autorités concernées, notamment maintenir une distance d’au moins deux mètres entre les coureurs lors de l’arrêt, ne pas utiliser les mêmes équipements (vélo, casque, gants et bouteille d’eau), limiter le nombre des participants aux rassemblements à 15 personnes incluant les cadres techniques et mettre un masque pour recevoir les instructions des entraîneurs entre chaque séance.

“Nous attendons maintenant avec impatience le lancement par la FRMC du calendrier des compétitions locales qui serviront de phases préparatoires pour les compétitions internationales particulièrement les JO de Tokyo”, a soutenu Mme Berrad.

Le club parie actuellement sur le succès de cette première période d’entraînement et de préparation pour la prochaine étape, d’autant plus que le club compte dans ses rangs la championne du Maroc Yasmine Bouchiha et Abdellah Loukili, un des éléments de l’Équipe nationale, qui a participé au championnat du monde sur route dans la ville norvégienne de Bergen en 2017 dans la catégorie des jeunes du Maroc.

MDJS CHALLENGE VIRTUEL
Bouton retour en haut de la page
Fermer