Le crédit bancaire au secteur financier s’est replié, en glissement annuel, à 3,5% en août dernier contre 3,7% un mois auparavant, indique Bank Al-Maghrib (BAM).

L’analyse de l’évolution du crédit bancaire au secteur non financier par objet économique fait ressortir une décélération de 7,4% à 6,1% de la croissance des facilités de trésorerie et de 4,7% à 4% des crédits à la consommation, relève BAM dans une note sur ses indicateurs clés des statistiques monétaires d’août 2019.

A l’inverse, les concours à l’équipement ont augmenté de 2,8% en août après 2,2% un mois plus tôt, tandis que la croissance des prêts à l’immobilier s’est stabilisée à 3%, relève la Banque centrale.

Par secteur institutionnel, le ralentissement de la progression des concours au secteur non financier résulte d’une accentuation de la baisse des prêts aux sociétés non financières publiques de 5,1% à 5,6% et d’une légère décélération de la progression des crédits au secteur privé de 4% à 3,9%, explique BAM.

La baisse des crédits au secteur privé recouvre un ralentissement de 5% à 4,3% des prêts aux ménages et une progression de 3,4% après 3,1% des concours aux sociétés non financières privées, précise la même source.

En glissement mensuel, le crédit bancaire est resté stable en août recouvrant une baisse de 1,5% des facilités de trésorerie et une hausse de 0,8% des prêts à l’équipement, alors que les crédits à la consommation et ceux à l’immobilier sont restés inchangés d’un mois à l’autre.

Bouton retour en haut de la page
Fermer