Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Anatole Collinet Makosso, a procédé récemment à Brazzaville, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, à la remise de matériel de désinfection aux établissements scolaires sous tutelle, en vue de leur assainissement pour un meilleur accueil des élèves en classe d’examens, le 2 juin prochain.
“Je remets ce matériel pour que le travail de désinfection et d’assainissement se fasse avant la reprise des cours, mais aussi de façon régulière au moins deux fois par semaine”, a-t-il dit avant de lancer cette opération en désinfectant quelques salles.

Pour mieux armer les enseignants dans cette guerre contre ledit ennemi invisible, il a fait savoir que son ministère travaille avec les cadres du service d’hygiène pour former les encadreurs à la désinfection, afin qu’ils soient à même d’instaurer les conditions optimales susceptibles de mettre les enfants à l’abri de toute contamination.

Dans le même ordre d’idées, il a demandé aux enseignants de veiller au respect des gestes barrières pendant la reprise des cours. “J’en appelle à une grande vigilance” a-t-il martelé, rassurant les parents d’élèves que le gouvernement a pris toutes ses responsabilités.

“Il faut que ces derniers soient rassurés que nous mettons tout en œuvre pour que l’enseignant, protégé par son masque, observe une distance d’au moins un mètre entre lui et les élèves appelés aussi à porter leurs masques”, a précisé M. Makosso.

Pour les établissements confrontés au problème de manque d’eau potable, il a dit qu’un dispositif de cubutonaires d’eau y a été installé, afin que les élèves se désinfectent les mains. S’agissant du problème de robinets qui seront utilisés par tous, il a fait savoir que le ministère va mûrir la réflexion avec les techniciens.

Par ailleurs, il a demandé aux apprenants de prendre conscience que la maladie existe réellement et de ne pas banaliser cette crise sanitaire.

Bouton retour en haut de la page
Fermer