Les circonstances liées à la crise sanitaire de la Covid-19 ont permis une sorte de réconciliation entre le citoyen et le champ audiovisuel national, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de la culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous.

Lors de la réunion de la commission de contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, consacrée à la présentation d’un exposé sur la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) et la Société d’études et de réalisations audiovisuelles (SOREAD 2M), M. El Ferdaous a relevé que dans le contexte de cette crise, la valeur de l’information exacte qui va à l’adresse au citoyen a été revue à la hausse à travers la SNRT.

Le ministre a estimé que cette crise sociale et économique constitue une opportunité pour le gouvernement de mettre en œuvre un certain nombre de réformes structurelles, notant que ces dernières comprennent, notamment, la réforme des établissements et des entreprises publics.

Pour sa part, le président directeur général de la SNRT, Fayçal Laaraichi, a mis en avant le développement continu de l’audience des chaines publiques, totalisant aujourd’hui 51,5%, tout en rejetant la promotion d’une image stéréotypée et erronée des médias publics marocains qui restent forts et occupent une place importante dans le monde arabe et le monde.

Il a aussi passé en revue le double effort déployé par le personnel de la SNRT, dont le nombre est passé d’environ 2.250 en 2000 à 2.000 salariés, soulignant que malgré la diminution des ressources humaines, la diffusion est passée de 6.500 heures au niveau de la télévision à 30.000 heures aujourd’hui.

Et de poursuivre que la Société a enregistré aussi une présence institutionnelle via son portail numérique et son site électronique. Pour soutenir sa stratégie numérique, la SNRT a créé une structure dédiée à la mise en œuvre de ses projets numériques (solutions numériques), offrant l’appui et l’accompagnement nécessaires pour assurer une présence électronique unique et innovante, a-t-il dit.

Selon M. Laaraichi, il est prévu, dans le cadre des futurs projets de la Société, le lancement de la chaine “Arryadia Li Chabab” qui est considérée comme l’un des projets permettant aux médias publics de fournir un service aux jeunes.

De son côté, le directeur général de la société SOREAD 2M, Salim Cheikh a indiqué que la chaine a joué un ensemble de rôles au cours de la période de la crise sanitaire, portant essentiellement sur la définition de la pandémie, l’interaction avec les questions et les préoccupations des citoyens ainsi que sur le suivi de l’interaction positive avec les procédures des autorités gouvernementales et publiques.

Ainsi, la chaine diffuse quotidiennement de 20 à 30 capsules de sensibilisation liées à la pandémie de Covid-19, qu’elles soient émises par le ministère de la Santé ou par d’autres organismes, tout en informant l’opinion publique sur les principales nouveautés et orientations institutionnelles ainsi que sur les décisions publiques en relation avec la gestion de la pandémie, a relevé M. Cheikh.

Et d’ajouter que l’effort fourni tout au long de ces derniers mois portera ses fruits, dans la mesure où il est prévu que l’audience de la chaine, qui est passée de 22% à 33% en 2019, connaisse une hausse significative en 2020, notant que la performance de la chaine a conservé sa tendance haussière malgré la réduction des ressources humaines.

Bouton retour en haut de la page
Fermer