L’administration Trump a annoncé qu’elle allait interdire aux compagnies aériennes chinoises de transporter des passagers vers et à partir des États-Unis à partir de la mi-juin.

Cette mesure intervient en réaction à la décision de Pékin d’empêcher les transporteurs américains de desservir les deux pays malgré la levée des restrictions de voyage dans le pays à cause de la pandémie du coronavirus.

Les restrictions du département des transports entreront en vigueur le 16 juin mais pourraient être promulguées plus tôt sur décision du président Donald Trump, indique-t-on.

“Notre objectif primordial n’est pas de perpétuer cette situation, mais plutôt de parvenir à un environnement amélioré dans lequel les compagnies de transport des deux parties pourront exercer pleinement leurs droits bilatéraux”, a expliqué mercredi le département américain des Transports dans une note relayée par les médias.

“Si (l’autorité aéronautique chinoise) ajuste ses politiques pour améliorer la situation nécessaire pour les transporteurs américains, le département est tout à fait prêt à revoir l’action qu’il a annoncée dans cet ordre”, ajoute la même source.

“Nous soutenons et apprécions les actions du gouvernement américain pour faire respecter nos droits et garantir l’équité”, a aussitôt réagi la compagnie aérienne Delta dans un communiqué.

Fin mai, l’administration Trump avait accusé Pékin de rendre pratiquement impossible la reprise du trafic aérien américain vers la Chine.

Bouton retour en haut de la page
Fermer