Le taux de chômage aux Etats-Unis a grimpé à 4,4% en mars dans la foulée du coup d’arrêt d’une grande partie de l’activité économique à cause de la pandémie du coronavirus.

Selon le département du Travail, 701.000 emplois ont été perdus, un record depuis mars 2009 en pleine crise financière.

Ces données contrastent avec le taux de chômage en février dernier qui a atteint son plus bas niveau depuis un demi siècle.

Les analystes s’attendent à ce que la situation du marché de l’emploi empire alors que le pays est devenu l’épicentre mondial de la pandémie.

Quelque 6.648.000 personnes ont déposé des demandes d’allocation chômage au cours de la dernière semaine de mars aux Etats-Unis, un chiffre record alors que la première économie mondiale essuie de plein fouet l’impact de la pandémie du coronavirus.

Selon le comptage de l’Université John Hopkins, le nombre de contamination a atteint vendredi matin 245.573 cas avec 6,058 décès et 9,228 guérisons.

Bouton retour en haut de la page
Fermer