Le Chili procédera à la fermeture dès fin 2020 de ses ambassades en Algérie, en Syrie, en Roumanie, au Danemark et en Grèce afin de renforcer d’autres représentations diplomatiques jugées “plus stratégiques”, a rapporté le quotidien “El Mercurio”.

Le ministère des Relations extérieures a notifié, dès vendredi dernier, à ses ambassadeurs en Algérie, en Syrie, au Danemark, en Grèce et en Roumanie de procéder au traitement de toutes les affaires en suspens avant la fin de l’année, souligne le grand tirage, ajoutant que cette démarche permettra au Chili de renforcer ses représentations diplomatiques dans des “pays plus stratégiques comme la Belgique et l’Autriche”.

La fermeture de ces cinq ambassades permettra également au Chili d’économiser entre 3 et 4 milliards de pesos, en plus d’accorder une plus grande attention aux pays stratégiques pour le Chili, écrit “El Mercurio”.

Cette démarche, qui fait suite à la demande de la Direction de la planification stratégique au sein du ministère des Relations étrangères, vise également à moderniser la politique étrangère du Chili et renforcer d’autres missions diplomatiques, selon “El Mercurio”.

Selon la chancellerie chilienne, afin d’avoir une plus grande présence au sein de l’Union européenne, les ambassades de Vienne et de Bruxelles, respectivement capitales d’Autriche et de Belgique, seront renforcées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer