Le ministre américain de la Défense Mark Esper a été limogé, lundi, par le président sortant Donald Trump, sans cérémonie après 16 mois à la tête du Pentagone.

“Mark Esper est limogé. Je le remercie pour son travail”, a tweeté le président américain, deux jours après l’annonce par les médias de sa défaite face à Joe Biden à la présidentielle américaine.

Ancien camarade de classe à l’académie militaire de West Point du très influent chef de la diplomatie Mike Pompeo, Mark Esper, 56 ans, n’était pas le premier choix du président américain après la démission fracassante de Jim Mattis fin 2018.

C’est vers un ancien de Boeing, Patrick Shanahan, que le président se tourne pour diriger la première armée du monde. Mais un scandale familial le fait renoncer au poste et le président Trump choisit alors le secrétaire à l’armée de terre pour lui succéder en juillet 2019.

Quand le président américain sape l’autorité de la justice militaire en novembre 2019 en exigeant d’exonérer de crimes de guerre un soldat, Edward Gallagher, dont le cas était défendu par la chaîne conservatrice Fox New, le ministre de la Défense s’incline.

Quand M. Trump ponctionne le budget militaire pour le mur qu’il fait ériger à la frontière avec le Mexique, M. Esper annule début 2020 l’achat de plusieurs avions furtifs F-35 et de drones pour débloquer 3,8 milliards de dollars.

Alors que Jim Mattis avait démissionné pour protester contre le retrait de Syrie, Mark Esper obtempère lorsque Donald Trump rappelle en octobre 2019 les forces américaines déployées dans le nord-est syrien.

Pourtant, ce retrait ouvre la voie à une offensive militaire turque visant les forces kurdes, alliées de la Coalition internationale dans la lutte contre le groupe terroriste dit Etat islamique. M. Trump finira par ordonner aux forces américaines de rester .

Ce sont les manifestations monstres du printemps, après la mort fin mai d’un Afro-Américain, George Floyd, tué par policier blanc lors de son arrestation, qui vont précipiter la perte de Mark Esper.

Au sein de l’armée américaine,  l’incident provoque le malaise. Plusieurs officiers noirs de haut rang expriment publiquement leur soutien aux manifestants. En août, le président américain commence à évoquer publiquement son possible limogeage.

Mark Esper est le dernier haut responsable de l’administration américaine a être renvoyé par Donald Trump, notamment dans les rangs de l’équipe en charge de la sécurité nationale du pays

Bouton retour en haut de la page
Fermer