Le président français Emmanuel Macron a reçu, jeudi à l’Elysée, le Premier ministre britannique Boris Johnson, pour un déjeuner de travail officiel axé principalement sur le Brexit.

Il s’agit de la première rencontre entre les deux hommes, depuis que Boris Johnson a été nommé Premier ministre du Royaume-Uni.

Lors d’une conférence de presse conjointe, le Président français a tenu à souligner de prime abord le caractère « essentiel » et «inaltérable » de la relation entre la France et le Royaume uni.

“Je veux d’abord dire à quel point la relation entre nos deux pays est essentielle et inaltérable”, a déclaré M. Macron, ajoutant qu’il s’entretiendra du Brexit avec le premier ministre britannique.

“Nous évoquerons bien entendu la question du Brexit. Vous connaissez ma position là-dessus monsieur le Premier ministre », a dit le président français, avant d’ajouter que « l’avenir du Royaume-Uni ne peut se trouver qu’en Europe. (…) Et je dis avec confiance, que l’avenir nous le confirmera.” Toutefois, a ajouté M. Macron, la France se prépare à tous les scénario, y compris à une sortie sans accord.

“Je veux dire simplement en ami et en allié au Premier ministre que c’est à lui seul de bâtir son destin (…). Nous nous préparons de notre côté à tous les scénario, notamment à une sortie sans accord, même si ce n’est pas ce que nous voulons”, a déclaré le président français.

Pour sa part, le Premier ministre britannique a déclaré qu’il “voulait” trouver un accord sur le Brexit, ajoutant avoir été “grandement encouragé” par sa rencontre la veille avec la chancelière allemande Angela Merkel. « Faisons ce que nous avons à faire pour mettre en place le Brexit. Trouvons une solution pragmatique”, a déclaré M. Johnson.

“Je veux un accord” et “je pense que nous pouvons avoir un accord et un bon accord”, a-t-il indiqué ajoutant réitérant sa volonté de sortir de l’UE au 31 octobre prochain, « avec ou sans accord ».

“Quand il y a un référendum, il faut suivre les consignes données par les électeurs, c’est pourquoi nous devons, le 31 octobre, quitter l’UE, avec ou sans accord”, a-t-il dit.

En plus du Brexit, Emmanuel Macron et Boris Johnson vont évoquer également, selon l’Elysée, “la relation bilatérale et l’ensemble des dossiers internationaux qui impliquent les deux pays et nécessitent une coopération étroite», notamment la Syrie, l’Iran et le G7 qui se tiendra de samedi à lundi prochain à Biarritz.

Le Premier ministre britannique a commencé sa tournée des dirigeants européens, avec une rencontre, mercredi à Berlin, avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Bouton retour en haut de la page
Fermer