Le Belge Rik Daems a été élu, à Strasbourg, nouveau président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

Succédant à la Suisse Liliane Maury Pasquier, il devient le 33ème Président de l’APCE et le troisième représentant belge depuis 1949, après le père fondateur de l’Assemblée, Paul-Henri Spaak (1949-1951), et Fernand Dehousse (1956-1959).

Dans un discours de circonstance, le président nouvellement élu a appelé l’APCE à mettre l’accent sur les valeurs plutôt que sur les intérêts nationaux.

«Les intérêts divisent, mais les valeurs rassemblent », a-t-il déclaré.

Le Président de l’APCE a également souligné que le lien entre droits de l’homme et environnement sera une priorité pour lui, plaidant pour un nouveau protocole à la Convention européenne des droits de l’homme sur le climat. Il a également souligné que son mandat s’attellera à défendre une autre priorité qui est celle de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Et d’ajouter que la politique défendue par l’APCE “doit être axée sur des résultats et avoir une incidence réelle sur la vie quotidienne de nos 830 millions de concitoyens ».

Député et sénateur, Rik Daems était ministre belge des Télécommunications, des entreprises publiques de 1999 à 2003.

Il a été désigné chef du Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE) à l’APCE en 2017.

Bouton retour en haut de la page
Fermer