New York – La 70e édition du All-Star Game, dont la tenue est contestée par des stars de la NBA, LeBron James en tête, se déroulera le 7 mars à Atlanta, a annoncé l’instance jeudi, son patron Adam Silver estimant que “c’était la bonne chose à faire”.

Fortement décriée, la compétition de basket, qui réunit les meilleurs joueurs de NBA de la côte Est et de la côte Ouest, se déroulera dans l’antre de l’équipe des Atlanta Hawks, propriété du groupe audiovisuel Turner, diffuseur de l’évènement.

Les joueurs ne bénéficieront donc pas d’une coupure sans tournoi d’exhibition, contrairement à ce qui avait été décidé avant le début de saison par la Ligue nord-américaine de basket.

Plusieurs stars, potentiellement concernés, ont critiqué ces derniers jours la perspective de devoir participer à un All-Star Game au coeur d’une saison au calendrier resserré, du fait de la pandémie de Covid-19, et qui a débuté peu de temps après la précédente.

Outre le match des étoiles, pour lequel les sélections des cinq majeurs doit être dévoilé ce jeudi soir, un concours de dunk aura lieu à la mi-temps, et celui de tirs à trois points se déroulera avant la rencontre.

En plus des festivités sur le parquet, la NBA et le syndicat des joueurs (NBPA) ont annoncé faire don de plus de 2,5 millions de dollars aux HBCUs (les “Universités historiquement noires”, initialement uniquement réservées à la communauté afro-américaine, ndlr), et aux organismes en première ligne dans la lutte contre le coronavirus.

A ce titre, les organisateurs ont également indiqué dans ce communiqué que les mesures contre le Covid-19 seraient renforcées avec la mise en place d’une “mini-bulle” sanitaire et un renforcement des tests PCR. Les joueurs se rendront à Atlanta et en partiront par avions privés.

Enfin le match se déroulera à huis clos, ce qui n’a pas empêché la maire d’Atlanta, Keisha Lance Bottoms, d’insister pour que “les fans ne viennent pas faire la fête” dans sa ville.

Bouton retour en haut de la page
Fermer