La Maison de la poésie de Tétouan a organisé, lundi, une visioconférence sur “la poésie et l’avenir de la culture après le coronavirus”, qui sera diffusée en direct via les réseaux sociaux et nombre de médias.

Cette visioconférence a tenté de répondre à un certain nombre de questions au sujet de l’avenir de la culture, la continuité des activités culturelles durant la pandémie, les moyens de partage de la poésie, de la littérature et des arts à distance, leur impact sur la lecture et l’écriture, le besoin de numériser le capital culturel dans ces circonstances, le besoin d’une législation nouvelle relative à la propriété intellectuelle qui répond à l’ère du numérique, outre le soutien des personnes employées dans l’industrie culturelle, ainsi que les écrivains.

Réfléchir à l’avenir de la culture et sa relation avec les nouveaux outils de communication s’impose actuellement comme une urgence, compte tenu de la situation actuelle de confinement dictée par le coronavirus, a indiqué la Maison de la poésie de Tétouan dans un communiqué, rappelant que les salles de cinéma et de théâtre, ainsi que les galeries d’art, ont fermé, tandis que plusieurs festivals et manifestations culturelles ont été reportés.

Néanmoins, la culture a réussi à garder un lien avec son public confiné, et ce à travers les réseaux sociaux, les sites web ainsi que les plateformes numériques, a poursuivi le communiqué, notant que plusieurs musées ont offert la possibilité aux intéressés de visiter gratuitement leurs expositions via leurs plateformes virtuelles.

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a également offert au public la possibilité de visiter virtuellement plusieurs sites archéologiques et cités antiques, en tant que patrimoine universel commun, alors que nombre de grandes bibliothèques dans plusieurs pays ont permis l’accès gratuit à des millions d’ouvrages, de documents et de manuscrits au public.

Il est à rappeler que la Maison de la poésie de Tétouan avait organisé quelques années auparavant, une conférence sur le thème de l’écriture et les nouveaux outils de communication” suivie d’une autre conférence sur “la lecture et les nouveaux outils de communication”, avec la participation de penseurs et de chercheurs unis par leur intérêt pour l’avenir de la culture et les défis de la pensée et de la littérature.

Bouton retour en haut de la page
Fermer