Le gouvernement australien a appelé, jeudi, les différents partis politiques à apporter leur soutien à un projet de loi facilitant l’expulsion des migrants reconnus coupables de crimes graves.
Selon cette proposition, les visas des criminels seraient automatiquement annulés s’ils sont reconnus coupables d’une infraction passible d’une peine d’emprisonnement de deux ans ou plus.
Les crimes désignés comprendraient des crimes violents tels que le meurtre, l’homicide involontaire, l’agression sexuelle, l’enlèvement, la menace de violence et la possession illégale d’une arme.
“Ce sont des crimes qui infligent des traumatismes durables aux victimes, à leurs amis et à leurs familles”, a souligné le ministre australien de l’Immigration, M. David Coleman.
“Ils sont odieux et les criminels étrangers qui les commettent ne sont pas les bienvenus dans notre pays”, a affirmé le ministre, qui a appelé notamment le Parti travailliste, principal parti d’opposition, à soutenir le projet de loi, qui a été renvoyé à un comité du Sénat pour examen.

Bouton retour en haut de la page
Fermer