L’armée canadienne a annoncé la fin de sa mission de soutien à la paix au Mali, en proie depuis des années à l’instabilité et incursions de groupes jihadistes dans le nord du pays.

“Après plus d’un an d’opérations au Mali, la Force opérationnelle aérienne (FOA) des Forces armées canadiennes déployée à Gao a terminé sa mission samedi”, indique l’armée dans un communiqué.

Dans ce contexte, la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a réitéré l’engagement d’Ottawa en faveur des missions de maintien de la paix de l’ONU, estimant qu’il s’agit d’un “outil essentiel pour créer un monde plus sûr et plus pacifique”.

“Par notre soutien à la MINUSMA et par d’autres contributions au Mali et au Sahel, nous prenons des mesures concrètes pour assurer une paix et une stabilité durables au Mali”, a-t-elle affirmé.

En juillet 2018, le Canada a déployé un contingent composé de 250 membres et de huit hélicoptères à Gao, dans le nord du pays. Depuis lors, les militaires canadiens ont effectué 11 évacuations sanitaires aériennes et plus de 100 missions de transport.

Au total, environ 1.250 membres de l’armée canadienne ont été déployés en tant qu’officiers d’état-major, de soutien logistique et opérationnel dans le cadre de cette mission d’un an.

L’engagement du pays nord-américain envers les Nations unies va toutefois se poursuivre dans le cadre de l’opération Présence‑Ouganda avec le déploiement d’un détachement de transport aérien tactique à l’appui des opérations de paix en Afrique.

Bouton retour en haut de la page
Fermer