Ces équipements font partie du lot de 380 tonnes en provenance de Chine, en mettant l’accent sur les ventilateurs, les masques chirurgicaux, les masques N95 (en usage actuel), les combinaisons de sécurité biologique, les lunettes, les lits, l’équipement d’essai RPTCR, les blouses et les gants.

Lors de la réception à l’aéroport international 4 de Fevereiro, la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, a déclaré que le pays avait jusqu’à présent reçu 160 tonnes, sur les 380 acquises en Chine, et que les 50 mille tests augmenteront la capacité de dépistage de la maladie.

“Nous renforçons les matériels de biosécurité pour garantir que les patients, les professionnels soignants et les familles des patients soient mieux protégés”, a précisé la gouvernante.

Bouton retour en haut de la page
Fermer