Les services de la société de développement provincial pour la gestion du transport scolaire dans la province d’Ouezzane (Sodep Transcool Ouezzane) ont été lancés, dimanche à Ouezzane, lors d’une cérémonie présidée par le gouverneur de la province, Mehdi Chalabi.

S’exprimant à cette occasion, M. Chalabi a salué les efforts déployés par l’ensemble des parties prenantes ayant veillé à la mise en oeuvre de cette initiative, notant que le but principal escompté est l’amélioration de la qualité des services de transport scolaire au niveau de la province.

L’amélioration du transport scolaire est un besoin et une nécessité pressante que nous visons constamment, a-t-il affirmé, estimant que cette initiative contribuera sans nul doute au soutien de l’éducation et de l’enseignement, un secteur vital qui investit dans le capital humain, considéré comme l’un des fondements du développement.

Dans ce sens, M. Chalabi a rappelé les Hautes orientations royales contenues dans le Discours du Souverain du 29 juillet 2018 à l’occasion de la fête du Trône, visant à donner une impulsion vigoureuse aux programmes d’appui à la scolarisation et de lutte contre la déperdition scolaire, notamment au Programme “Tayssir” d’aide financière à la scolarisation, à l’enseignement préscolaire, au transport scolaire, aux cantines scolaires et aux internats.

Partant de la conviction que l’amélioration des services sociaux et la lutte contre la déperdition scolaire sont nécessaires, la société de développement provincial pour la gestion du transport scolaire “Sodep Transcool Ouezzane” a été créé à l’initiative du Conseil provincial, avec la contribution de l’ensemble des collectivités territoriales de la province, a-t-il ajouté.

Cette initiative, première du genre au niveau national, a nécessité une enveloppe budgétaire de plus de 5,7 millions de dirhams, a relevé le gouverneur de la province, faisant savoir que la flotte de la société comprend actuellement 93 bus, nombre insuffisant pour couvrir l’ensemble des douars relevant de la province.

Avec un manque estimé à 21 bus, en plus de 26 bus dont l’utilisation prendra fin cette année, le manque total s’élèvera en fin d’année à 47 bus, a-t-il poursuivi, expliquant qu’environ 15 bus seront acquis dans le cadre l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), tandis que le Conseil provincial d’Ouezzane se chargera de l’acquisition de 39 bus supplémentaires durant les mois prochains.

Ces nouveaux bus permettront donc de combler le manque relevé, voire même de réduire la charge que connaîtront certains bus, a-t-il indiqué.

Pour sa part, le président du Conseil provincial d’Ouezzane et du Conseil de direction de la société, Larbi Mharchi, a précisé qu’avec ce lancement, la société “Sodep Transcool Ouezzane” se chargera, à partir de lundi, de la gestion du transport scolaire, notamment le transport des élèves de leurs domiciles aux écoles et des écoles à leurs domiciles, le suivi des chauffeurs, et la mise en place des lignes de bus scolaires au niveau des communes rurales relevant de la province.

La société dispose d’un logiciel qui permettra d’assurer le suivi de l’ensemble de ces bus par GPS et d’avoir une visibilité sur la vitesse avec laquelle roule chaque véhicule, afin que les élèves soient transportés dans des conditions sûres, a fait savoir M. Mharchi, notant que le but recherché est que les élèves issus du milieu rural puissent se sentir au même pied d’égalité que les élèves du milieu urbain.

Grâce à la conjugaison des efforts de l’ensemble des parties prenantes, la province d’Ouezzane connaîtra un saut qualitatif en termes de transport scolaire, a-t-il estimé, précisant que des salles de lecture ainsi que des librairies seront également mises à la disposition des élèves durant la période creuse entre 12h et 14h.

Bouton retour en haut de la page
Fermer