Le programme “MRE Academy” a été lancé mercredi à Rabat, en vertu d’une convention-cadre entre le ministère délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargé des Marocains résidant à l’étranger (MDCMRE) et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

Ayant pour objet la mise en place d’un cadre général de partenariat entre le ministère et l’OFPPT, cette convention-cadre, signée lors d’une réunion à laquelle ont assisté par visioconférence les membres de cinq réseaux de compétences marocaines à travers le monde, vise la mobilisation des réseaux d’experts de la diaspora marocaine afin d’accompagner l’OFPPT dans la mise en œuvre de la feuille de route relative au développement de la formation professionnelle.

En vertu de cette convention, le ministère va accompagner l’OFPPT dans l’ingénierie de la formation, la formation du personnel de l’Office, l’encadrement des stagiaires dans leurs démarches d’insertion dans le marché de travail et l’accompagnement du même office et de ses stagiaires lors des manifestations nationales et/ou internationales.

Dans une déclaration à la presse en marge de cette cérémonie de signature, la ministre chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi, a souligné que ce programme vise la mise en place d’une plateforme de transfert du savoir et des compétences des Marocains du monde, insistant sur l’importance de l’intégration de ces compétences dans les projets de développement du Maroc.

“Nous souhaitons transformer notre approche traditionnelle en une approche pragmatique afin d’intégrer et d’institutionnaliser les compétences des MRE en faveur du renforcement et de la modernisation du secteur de la formation professionnelle de notre pays”, a indiqué la Mme El Ouafi.

Pour sa part, la directrice générale de l’OFPPT, Loubna Tricha, a souligné que ce programme représente un “canal privilégié de transfert des compétences et de bonnes pratiques par les réseaux de compétences marocaines à travers le monde au profit de la jeunesse de notre pays”.

“Pour en tirer un maximum de profit, l’initiative portera dans un premier temps sur les secteurs stratégiques pour le Maroc qui représentent aussi des secteurs de prédilection pour la nouvelle génération d’établissements de formation professionnelle comme l’aéronautique, l’automobile, le digital, l’intelligence artificielle, ou encore le domaine du paramédical”, a-t-elle expliqué.

Dans cette première phase, 5 réseaux de compétences des MRE établies en Europe, au Canada et aux États-Unis seront mobilisés par le ministère au service de l’OFPPT, à savoir le “Réseau des compétences marocaines en aéronautique au Canada (Aeromac Experts)”, “l’Association des cadres d’origine marocaines en Suisse (ACOMS)”, le “Réseau des compétences marocaines aux États-Unis (AMCN)”, le “Réseau des compétences médicales marocaines du monde (C3M)” et le “Réseau des compétences marocaines en Allemagne (DMK)”.

Le ministère avait mené une étude en coopération avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) qui avait relevé que 17% de la diaspora marocaine avait des diplômes universitaires, 70% d’entre elle se concentre dans trois pays à savoir la France (33,5%), l’Espagne (25,1%) et l’Italie (12,5%) et 90% des MRE résidant dans les pays membres de l’OCDE sont des actifs âgés entre 15 et 65 ans.

Bouton retour en haut de la page
Fermer