Le cycliste Lance Armstrong a reconnu dans un documentaire de la chaîne américaine ESPN diffusé lundi qu’il avait commencé à se doper “probablement à 21 ans”, soit au début de sa carrière professionnelle.

“J’avais probablement 21 ans”, a répondu Armstrong à la journaliste Marina Zenovich qui lui a demandé à quand remonte sa première expérience de dopage.

“Est ce que nous recevions des injections de vitamines et d’autres choses comme ça avant (d’avoir 21 ans)? Oui, mais ce n’était pas illégal, j’ai toujours demandé ce qu’on me donnait ? J’ai toujours su ce qu’il y avait dans les injections et c’est toujours moi qui ai pris la décision”, a-t-il expliqué.

“Personne ne m’a jamais dit, on te donne ça et c’est tout. Je n’aurais jamais accepté ça. Je me suis renseigné, c’était une démarche de ma part”, a poursuivi Armstrong.

L’Américain qui a fait la loi sur le cyclisme professionnel dans les années 2000, a remporté sept éditions consécutives du Tour de France de 1999 à 2005.

Mais l’ancien leader des équipes US Postal et Discovery Channel a été dépossédé de ses victoires après avoir écopé d’une suspension à vie en 2012 à la suite d’une enquête ouverte par l’Agence américaine antidopage (Usada).

Bouton retour en haut de la page
Fermer