La situation négative des marchés mondiaux de l’énergie peut être résolue en grande partie grâce au nouvel accord OPEP+ de baisse de la production, a affirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

«Le Kremlin considère l’accord OPEP+ comme un succès, notamment grâce au fait qu’il est conçu pour insuffler une certaine perspective dans les marchés d’énergie et son efficacité se manifestera également à l’avenir », a indiqué le responsable russe dans une déclaration à la presse.

Il a, par ailleurs, souligné que les conséquences liées à la réduction de la production ne peuvent probablement pas être complètement éliminées, car « il est impossible de renverser totalement la situation mondiale. Mais il est évident que les pays signataires de l’accord examineront l’évolution de la situation ».

M.Peskov a rappelé, dans ce sens, que l’accord a son propre calendrier et que la Russie y participe de manière « responsable du fait de la sensibilité de l’industrie de l’énergie » dans le contexte de la baisse de la demande.

Les prix du pétrole subissent depuis début mars une chute de près de la moitié, à cause notamment de l’échec, le 06 mars dernier, des négociations pour une baisse supplémentaire de la production au sein de l’OPEP+ à cause de la baisse historique de la demande de pétrole (20 à 30 millions de barils par jour) provoquée par la pandémie de coronavirus.

Les pays producteurs sont finalement arrivés à s’entendre fin avril sur un accord, entré en vigueur au 1er mai, prévoyant une baisse de la production mondiale de 9,7 millions de barils par jour, dont 1,8 millions de barils par jour pour la Russie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer