Une soixantaine d’experts des Nations unies ont exhorté la communauté internationale à s’opposer au projet israélien d’annexion de la Cisjordanie occupée.

“La communauté internationale a la responsabilité légale et politique solennelle de défendre un ordre international fondé sur des règles, de s’opposer aux violations des droits humains et des principes fondamentaux du droit international”, ont plaidé ces experts dans un communiqué.

Les signataires sont des experts de l’ONU nommés par son Conseil des droits de l’Homme dont la 43e session est actuellement réunie à Genève.

Parmi eux Michael Lynk et Tomas Ojea Quintana, respectivement rapporteurs spéciaux sur la situation des droits humains en Palestine et en Corée du Nord.

Les politiques israéliennes visant à changer le statut des territoires palestiniens, occupés depuis 1967, ont suscité plusieurs réactions d’indignation dans le monde.

L’Organisation de la coopération islamique (OCI), par la voix de son secrétaire général, Yusuf Bin Ahmed Al-Uthaymeen, a affirmé, la semaine dernière, son rejet de toutes les politiques israéliennes visant à changer le statut démographique, géographique et juridique du territoire palestinien occupé, y compris Al-Qods Al-Sharif.

Ces mesures israéliennes sont contraires au Droit international et aux résolutions des Nations-Unies y afférentes, y compris la résolution 2334 de 2016 du Conseil de sécurité, a souligné M. Al-Uthaymeen, au cours d’une réunion virtuelle.

Il a fait part du soutien de l’OCI aux décisions des dirigeants palestiniens face aux actions du gouvernement d’occupation.

Il a également estimé que l’application de ces mesures israéliennes unilatérales compromettrait les fondements de tout règlement politique dans le cadre de la vision d’une solution à deux États.

Le secrétaire général de l’OCI a également salué les États et les organisations internationales qui ont annoncé leur rejet et leur condamnation des politiques israéliennes, mettant en garde contre les conséquences de ces politiques sur la sécurité et la stabilité au sein et à l’extérieur de la région.

Il a appelé la communauté internationale à activer des mécanismes politiques et juridiques qui garantissent la responsabilisation d’Israël pour ses violations continues et à fournir une protection internationale au peuple palestinien.

Bouton retour en haut de la page
Fermer