Le groupe français Thales et son système Skyview ont été choisis pour assurer “la surveillance de l’espace aérien et de conduites des opérations aériennes pour l’Armée suisse”, a annoncé jeudi le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports.

“Le français Thales a été retenu en raison de son meilleur rapport qualité-prix”, a indiqué le Département de la défense dans un communiqué, précisant que les autres candidats étaient Saab (Suède) et Raytheon (Etats-Unis).

Au cours des douze derniers mois, “des spécialistes d’Armasuisse et de l’Armée helvétique ont testé en Suisse trois systèmes de remplacement venus de trois pays différents, évalué les offres reçues et formulé une recommandation à la direction du programme Air2030 dans un rapport d’évaluation”, fait observer le ministère.

“Le directeur général de l’armement a maintenant suivi cette recommandation et attribué le marché au candidat français Thales avec le système Skyview”, indique la même source.

Le Conseil fédéral devra soumette la demande d’acquisition de ce système au parlement dans le message sur l’armée 2020.

Un projet de renforcement des capacités de l’armée suisse, dit projet « C2Air », prévoit le remplacement des sous-systèmes Ralus/Lunas du système actuel de surveillance de l’espace aérien et de conduites des opérations aériennes des Forces aériennes suisses.

Bouton retour en haut de la page
Fermer