La sécurité routière, n’est plus seulement un objectif éducatif, mais plutôt un choix national stratégique qui s’inscrit dans le cadre du processus d’instauration d’une bonne gouvernance éducative, a souligné, mardi à Rabat, le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Aderdour.

La sécurité routière est devenue un choix national stratégique s’inscrivant dans le cadre du processus d’instauration d’une bonne gouvernance éducative, basée sur les droits, les devoirs et l’édification d’une société sécurisée, a indiqué M. Aderdour lors d’une rencontre régionale, co-organisée avec l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA), lors de laquelle un kit pédagogique pour la sécurité routière au titre de l’année scolaire 2020-2021 a été remis aux établissements scolaires.

Saluant la dynamique éducative que connait le système aux niveaux régional et local, M. Aderdour a relevé que les textes de la loi cadre 51-17 lient désormais l’éducation à la citoyenneté au domaine de la sécurité routière.

Selon le responsable, cette rencontre régionale, tenue sous le thème “Pour une école renouvelée, juste, citoyenne et inclusive”, s’assigne pour objectif de renforcer les valeurs de citoyenneté, étant donné que la sécurité physique des élèves est un sujet de préoccupation pour le système de l’éducation et de la formation.

De son côté, le directeur de la NARSA, Benacer Boulaajoul, a indiqué à la presse que le projet de distribution du kit ludo-pédagogique, qui comprend notamment une clé USB contenant des cours théoriques sur l’éducation à la sécurité routière, une tablette, des permis de conduire symboliques, des panneaux de signalisation et des vélos, consiste notamment à créer des clubs de la sécurité routière au sein des établissements scolaires.

Qualifiant l’axe de l’éducation routière de stratégique, M. Boulaajoul a relevé que cette opération vise également à permettre aux enseignants de dispenser et d’animer des cours et des sessions sur l’éducation routière au niveau de ces établissements scolaires.

Pour sa part, Fatima El Ketmi, directrice de l’école Omar Ben Abdelaziz à l’arrondissement El Youssoufia, l’une des bénéficiaires du kit pédagogique, a salué cette rencontre régionale compte tenu de son importance dans la consécration d’une culture routière citoyenne, la promotion des pratiques comportementales saines chez la nouvelle génération et la prévention des risques routiers.

Lors de cette rencontre, à laquelle ont pris part, entre autres, des représentants de la gendarmerie royale et de la préfecture de police Rabat-Salé-Kénitra, une session de formation sur la sécurité routière a été dispensée par deux formateurs régionaux au profit des cadres relevant des établissements scolaires provinciaux. Cet événement s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la journée nationale de la sécurité routière.

Bouton retour en haut de la page
Fermer