Le Conseil des ministres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) se réunit ce mercredi, par vidéoconférence, pour évaluer l’impact du covid-19 dans la région.

Lors de la réunion, à laquelle l’Angola participe avec une délégation dirigée par le ministre des Relations extérieures, Téte António, les participants vont analyser le degré de décisions du Conseil des ministres sur le covid-19, ainsi que l’impact de la pandémie sur l’exécution des programmes.

L’impact socio-économique de la pandémie et ses implications pour la région, la situation financière de l’organisation régionale et la gestion des risques de catastrophe sont également l’un des sujets à discuter, indique un communiqué de presse du ministère des Relations extérieures, arrivé mardi à ANGOP.

L’événement, qui se poursuivra jusqu’au vendredi de cette semaine, va également débattre du niveau d’exécution de la devise du 39e Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la SADC et de l’état du commerce intra-régional et de l’industrialisation de l’organisation.

Selon le programme du forum, les réunions du Comité permanent des hauts fonctionnaires et du Comité des finances ont lieu ce mercredi, tandis que la session ministérielle est prévue pour vendredi.

La délégation angolaise comprend les ministres des Transports, Ricardo D’Abreu, de l’Industrie et du Commerce, Victor Fernandes, et de la Santé, Sílvia Lutucuta, les secrétaires d’État aux Affaires étrangères, Esmeralda Mendonça et au Budget, Aia-Eza da Silva , entre autres membres de l’exécutif angolais et hauts fonctionnaires des départements ministériels.

La SADC compte parmi ses États membres l’Angola, l’Afrique du Sud, le Botswana, la République démocratique du Congo (RDC), les Comores, l’Eswatini (ancien Swaziland), le Lesotho, Madagascar, le Malawi, Maurice, le Mozambique, la Namibie, les Seychelles, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.

Bouton retour en haut de la page
Fermer