La relance économique post-Covid 19 constitue une opportunité pour le Maroc pour capter des marchés additionnels, a indiqué, mardi, le directeur du département Maghreb à la Banque Mondiale (BM), Jesko Hentschel.

“Le Royaume est très proche d’un très grand marché, celui de l’Union Européenne. Il dispose de très bons produits, soit dans le secteur manufacturier ou agricole et qui peuvent utiliser cette relance pour capter aussi des marchés additionnels”, a souligné M. Hentschel lors d’une rencontre virtuelle avec la presse, dédiée à la présentation de la phase post-Covid et l’appui offert par la BM au Maroc.

Mettant en avant le “capital naturel énorme et fantastique” dont dispose le Royaume, le responsable à l’institution financière a relevé, en outre, que la relance sera également une opportunité pour repenser le tourisme national pour qu’il soit “un tourisme vert et écologique”.

“C’est une relance différente. Elle est celle de tout le monde en même temps et avec de grands changements. Les flux de commerce vont être différents et les chaines de valeurs doivent se restructurer”, a t-il soutenu, notant que tout cela donne des opportunités très importantes et spécialement pour le Maroc.

Par ailleurs, M. Hentschel a salué la réponse rapide du Royaume au Covid-19, et ce depuis l’enregistrement du premier cas de contamination en début de mars, avec notamment la création du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie, ainsi que les différentes actions, tant aux niveaux sanitaire, social (transferts aux bénéficiaires du Ramed, versements des aides financières au profit des ménages opérant dans le secteur informel, les aides de la CNSS au secteur formel) ou économique (spécialement pour le secteur privé).

Du côté de la Banque mondiale, “on a soutenu la réponse du Royaume et appuyé ses différentes actions depuis le début de la crise”, a t-il souligné, rappelant, dans ce sens, la restructuration de la BM du prêt de 275 millions de dollars, signé pour l’appui des politiques de développement pour la gestion des risques de catastrophe, et qui intègre un objectif relatif à l’aide sanitaire pour permettre le déblocage immédiat de fonds dans le cadre du programme et répondre aux mesures d’urgence, ainsi que le prêt approuvé, le 16 juin dernier, visant à soutenir la réponse sanitaire des pouvoirs publics, à travers notamment l’augmentation de la capacité de dépistage et le suivi de la situation épidémiologique.

Et d’ajouter que le Conseil des administrateurs de la Banque a approuvé également, lundi, un programme additionnel de 500 millions de dollars, précisant que ce dernier a pour objectif de soutenir les différents actions du Gouvernement pour faire face à la crise, mais aussi pour préparer l’économie et le pays pour la relance.

Lors de cette rencontre, M. Hentschel s’est également félicité de l’adoption du projet de loi 72-18 relatif au dispositif de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social, portant création de cet établissement, le qualifiant d’une “avancée très importante”.

“On a vu dans cette période l’importance d’avoir un registre unique qui peut être utiliser pour canaliser des aides additionnelles des revenus aux ménages qui en ont besoin”, a-t-il fait observer, mettant l’accent sur l’importance pour le Royaume de disposer d’un système de protection sociale intégré et harmonisé.

Bouton retour en haut de la page
Fermer