La participation de la sélection nationale à la Championnat du monde de handball (Egypte-2021), aux côtés de grandes équipes de la discipline notamment européennes, constitue une véritable prouesse, a indiqué le président de la Fédération royale marocaine de handball (FRMHB), Adli Hanafi.

Se qualifier pour la septième fois à la phase finale du Championnat du monde de handball à l’instar des grandes équipes du monde, constitue un exploit historique pour le handball marocain qui fait honneur au sport national et un couronnement des réalisations acquises cette dernière année aux niveaux national et continental, que ce soit pour la sélection ou les clubs, a souligné M. Adli dans un entretien accordé à la MAP.

Commentant le tirage au sort du Mondial qui s’est déroulé samedi au Caire, le président de la FRMHB a estimé que le sixième groupe où va évoluer la sélection marocaine, qui sera composé de l’Islande, de l’Algérie et du Portugal, est un groupe relevé comprenant des équipes très compétitives.

Dans le même contexte, M. Adli a souligné qu’affronter le Portugal ne sera pas facile, l’équipe étant considérée comme l’un des géants du handball mondial. Le Portugal a éliminé la sélection française au Championnat d’Europe des Nations l’an dernier, a rappelé M. Adli qui ne néglige pas la puissance de l’Islande, qui n’a raté aucune édition du Championnat du monde.

Quant à l’Équipe nationale algérienne, le président de la FRMHB a fait savoir qu’elle a fait un retour en force sur la scène africaine, d’autant plus qu’elle a réussi à décrocher la troisième place du dernier Championnat d’Afrique des Nations en Tunisie derrière l’Égypte (champion) et la Tunisie (le finaliste).

Aucun effort ne sera épargné pour permettre à l’Équipe nationale de bien se préparer pendant la période qui la sépare de la phase finale de cet événement mondial, avec l’espoir d’atteindre le deuxième tour, a affirmé M. Adli.

Il a également souligné que l’objectif de participer Mondial en Egypte n’est pas de concourir pour le titre, mais plutôt de donner l’opportunité aux éléments nationaux de se frotter à des joueurs appartenant à des écoles de renommée mondiale et de jouer le plus grand nombre de matches. Le but est également de préparer une équipe compétitive capable de concourir pour le titre de la 25è édition du Championnat d’Afrique des Nations prévu à Laâyoune en 2022, a-t-il ajouté.

À cet égard, il a indiqué que la sélection nationale est composée de joueurs confirmés (sept joueurs) ainsi que de jeunes éléments en quête de plus d’expérience afin de pouvoir s’imposer à l’avenir dans les différentes compétitions, notamment le Championnat d’Afrique à Laâyoune.

M. Adli a expliqué que l’instance fédérale a mis en place un programme préparatoire pour l’Équipe nationale qui comprend des concentrations au Maroc et à l’étranger, qui ont été reportées en raison de la pandémie de coronavirus.

Selon le président de la FRMHB, les éléments nationaux entameront les entraînements à partir du 20 septembre à Ifrane et se poursuivront durant un mois. D’autres concentrations et matchs amicaux devraient suivre à l’étranger après la levée des restrictions imposées par la pandémie, a-t-il ajouté.

Le handball national a su s’imposer au niveau continental en occupant la troisième place (médaille de bronze) aux Jeux africains organisés en 2019 à Rabat et en décrochant une médaille similaire au Championnat d’Afrique de Beach Handball au Cap-Vert, a-t-il rappelé.

Ces réalisations ont été acquises grâce aux joueurs des clubs marocains qui forment l’ossature de l’équipe des séniors, a souligné M. Adli, mettant en avant les prouesses de ces clubs notamment celle du Widad de Smara qui a remporté la médaille de bronze du championnat d’Afrique des clubs, et le troisième rang du Championnat d’Afrique qui s’est déroulé à Agadir, ainsi que celle du Mouloudia Oujda qui a terminé troisième du championnat des clubs.

Il est à noter que la sélection nationale de handball s’est qualifiée pour la phase finale du Championnat du monde grâce à sa victoire face au Gabon (31-27) au terme d’un match qui a réuni les deux équipes lors du Championnat d’Afrique de handball qui s’est déroulé en Tunisie.

Cette qualification est la septième de l’histoire de l’Équipe nationale en Championnat du monde. Sa dernière participation remonte au Mondial de 2003 (Portugal) où la sélection a occupé la dernière place du groupe A, avec zéro point.

Bouton retour en haut de la page
Fermer