Des artistes de divers horizons se sont réunis à la kasbah de Bni Ammar, à Zerhoun, pour réaliser des fresques murales destinées à égayer le quotidien de la cette localité.

Ces œuvres s’inscrivent dans le cadre de la manifestation ‘’les couleurs de Bni Ammar”, initiée par l’association “Iklaa” pour le développement intégré, avec le soutien du Syndicat marocain des artistes plasticiens professionnels et de la Direction régionale de la culture de Fès-Meknès.

Cette initiative vise à mettre la lumière sur les monuments historiques de la kasbah, dans le cadre de sa mise à niveau touristique.

Dans une déclaration à la MAP, le président de l’association initiatrice, Mohamed Belmou, a souligné que cette structure, qui organise le ‘’Festibaz’’, s’est contentée cette année de la manifestation “Couleurs de Bni Ammar”, en raison des mesures préventives sanitaires pour la lutte contre la pandémie du Coronavirus.

Cet évènement, a-t-il ajouté, consiste en la réalisation d’une série de fresques murales par des artistes-peintres dans divers endroits de la Kasbah et la mise à niveau de certains monuments historiques pour encourager et mettre en valeur le patrimoine matériel national.

Pour l’artiste-plasticien, Lahbib El Hajjami, cette manifestation, qui intervient dans un contexte marqué par la lutte contre la pandémie du Covid19, tend à ériger le monde rural et les zones défavorisées en partie intégrante du mouvement culturel marocain.

‘’À travers mes œuvres artistiques, je sensibilise le grand public aux moyens de se prévenir et de lutter contre la pandémie”, a-t- il dit.

Selon ses initiateurs, cette manifestation s’inscrit dans la continuité des activités de l’édition précédente du 13ème Festibaz, reporté à l’été prochain, à cause de la Covid19.

Elle connaît la participation, entre autres, des artistes plasticiens Mustapha Ajmaa, Allal El Kasmi, Thami Fadili, Mohamed El Kadi, Abdenbi Loukili et Lamia El Fellous, qui ont tenu à faire un retour à la Kasbah et poursuivre le projet de la peinture des fresques, aux côtés des jeunes de la région.

Il s’agit du site archéologique de Sidi Lahcen, des portes et arcades extérieures, dans la perspective de déposer le dossier de la Kasbah pour sa sauvegarde en tant que patrimoine matériel national, après l’achèvement de la restauration de la Grande Mosquée, située au centre de la Kasbah.

En outre, cette manifestation constituera un atelier ouvert pour les jeunes et enfants, afin d’interagir et de profiter des expériences des artistes plasticiens professionnels.

Bouton retour en haut de la page
Fermer