Décevante en Coupe d’Italie, la Juventus a été plus convaincante pour sa reprise en championnat lundi lors de la 27e journée et est allée s’imposer 2-0 à Bologne, grâce notamment à un penalty de Ronaldo.

Très moyen en demi-finale retour de Coupe contre l’AC Milan, avec un penalty raté, puis à nouveau médiocre en finale face à Naples, le Portugais a retrouvé son efficacité en ouvrant la marque à la 23e minute, sur un penalty obtenu par De Ligt.

Alors que le débat autour de sa meilleure position est ouvert et que son entraîneur Maurizio Sarri aimerait le fixer à un poste plus axial, il a aussi été dangereux à deux reprises en partant de la gauche, sa zone de prédilection.

En progrès comme son équipe, Ronaldo a tout de même semblé encore assez loin de son meilleur niveau. Mais en retrouvant un peu de fraîcheur, lui et les siens, dont Rabiot, titulaire, ont finalement contrôlé assez sereinement Bologne.

Le deuxième but bianconero, superbe, a été inscrit par Dybala à la 36e minute d’une frappe intouchable en lucarne, après une montée de De Ligt et un relais de Bernardeschi en talonnade.

Bernardeschi a aussi frappé le poteau en deuxième période et la seule mauvaise nouvelle côté turinois est venue du secteur des latéraux.

Après Alex Sandro la semaine dernière, De Sciglio s’est blessé lundi et Danilo, qui l’a remplacé, a été expulsé pour deux avertissements évitables en un quart d’heure.

Sarri n’a plus que Cuadrado comme latéral régulier et Matuidi pourrait devoir de nouveau dépanner au poste d’arrière gauche.

En attendant, les Turinois prennent provisoirement quatre points d’avance sur la Lazio Rome (2e), qui jouera mercredi à Bergame face à l’Atalanta (4e) lors du sommet de cette 27e journée. L’Inter Milan (3e), qui reçoit Sassuolo mercredi, est à neuf longueurs.

Dans les autres matches du jour, l’AC Milan a facilement gagné sur la pelouse de Lecce (4-1) et n’a donc pas souffert de l’absence de Zlatan Ibrahimovic, tandis que la Fiorentina a été tenue en échec par Brescia (1-1), malgré le retour de Franck Ribéry.

Contre Lecce, relégable (18e), Milan a ouvert le score par Castillejo en première période (26e) avant de se faire brièvement reprendre sur un penalty de Mancosu (54e).

Mais ce but égalisateur a finalement déclenché la meilleure période milanaise, qui a immédiatement repris l’avantage par Bonaventura (55e), puis creusé l’écart via Rebic (57e) et Leao (72e).

Septièmes du classement, les Rossoneri peuvent encore croire à l’Europe et attendent le retour désormais imminent d’Ibrahimovic, blessé au mollet droit.

De son côté, Ribéry était lui absent depuis fin-novembre avant de faire un retour inattendu en tant que titulaire lundi contre Brescia.

Après un début de saison très réussi avec la Fiorentina, le Français s’était gravement blessé à la cheville droite lors d’un match contre Lecce, et avait dû être ensuite opéré.

Lundi, il a joué 85 minutes à un niveau déjà correct, mais n’a pas pu empêcher un nouveau résultat décevant de l’équipe florentine (1-1) face à Brescia.

La lanterne rouge a ouvert le score sur un penalty de Donnarumma (15e), avant l’égalisation signée Pezzella (29e), le capitaine de la Viola.

L’expulsion de Caceres a contraint la Fiorentina (13e) à jouer à 10 pendant 20 minutes. Cette expulsion a aussi obligé l’ancien Lyonnais Ghezzal à sortir à la 72e minute, cinq minutes après son entrée en jeu.

Bouton retour en haut de la page
Fermer