Le conseil scientifique a, au cours d’une conférence de presse animée vendredi 22 mai 2020, présenté 3 avis assortis de recommandations à l’endroit du gouvernement et des autorités en charge de la lutte contre le coronavirus.

Pour freiner la propagation rapide de la pandémie en Guinée, le conseil scientifique recommande l’implication des leaders communautaires, le test massif des sujets contacts et l’isolement de tous les cas confirmés comme l’a recommandé l’organisation mondiale de la santé (OMS).

En outre, le conseil scientifique demande au gouvernement de tout faire pour changer le paradigme en adoptant une stratégie renforcée de riposte sanitaire. A cet effet, le conseil a travaillé sur quatre principes et six axes à savoir, la mobilisation générale de toutes les parties prenantes, une gestion collégiale de la lutte et une gestion décentralisée de la riposte.

En plus de ces recommandations, le conseil suggère le maintien de la fermeture des écoles et des lieux de culte, une mesure qui sera évaluée en fonction de la situation épidémiologique de la riposte pour déterminer la période de réouverture des salles de classe et des lieux de culte notamment les salles d’examens.

Par ailleurs, le conseil scientifique propose au gouvernement l’implication de tous les acteurs sociaux dans la lutte contre la maladie, et de revenir sur la levée de la mesure du couvre-feu à l’intérieur du pays compte tenu de l’avancée fulgurante des infections dans certaines préfectures.

Au même moment, le conseil recommande l’isolement de la capitale Conakry pour empêcher la propagation de la pandémie.

A rappeler que le conseil scientifique est un organe consultatif et non opérationnel ; il revient au gouvernement et à l’ANSS d’appliquer ses recommandations.

Bouton retour en haut de la page
Fermer