La Fédération royale marocaine de volleyball (FRMVB) a signé, lundi à Rabat, plusieurs accords de coopération avec ses homologues africaines relevant de la Zone IV de la Confédération africaine de volleyball (CAVB), visant à promouvoir la pratique de cette discipline sportive.

Signés par la présidente de la FRMVB, Bouchra Hajij, et les représentants des huit Fédérations de cette zone (Cameroun, Congo, Tchad, République Démocratique du Congo, Congo Brazzaville, Guinée Équatoriale, Sao Tomé, République Centrafricaine), ainsi que de la Fédération sénégalaise, ces accords visent à renforcer les liens d’amitié entre toutes les parties et à souligner l’importance du sport pour l’éducation physique et morale des jeunes et pour la cohésion sociale.

Réaffirmant que le sport est un instrument de paix, de tolérance et un vecteur de coopération dans le domaine de l’éducation, les accords soulignent la nécessité de poursuivre le renforcement du partenariat dans le domaine du sport, notamment du volley-ball et du beach-volley.

A travers ces accords, les parties s’engagent à soutenir la coopération entre les Fédérations signataires afin de partager leur savoir-faire et leur expertise, notamment dans les domaines de la formation, l’entrainement et l’encadrement au sein des équipes nationales de volley-ball “indoor” et beach-volley pour les catégories jeunes et seniors, hommes et dames.

Les deux parties s’engagent également à apporter leur expertise dans l’organisation de manifestations sportives régionales, notamment dans la logistique, la communication et le marketing.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie de signature de ces accords, le président de la Zone IV de la CAVB, Frédéric Ndounda, a indiqué que le scellé vise le développement de la pratique du volleyball dans les pays de cette zone qui comprenant des sélections représentant le continent au niveau international, notamment le Cameroun.

Pointant du doigt le manque d’équipements nécessaires pour pratiquer ce sport dans les meilleures conditions, M. Ndounda a exprimé le souhait de voir le volley-ball africain atteindre le haut niveau.

Pour sa part, Mme Hajij a souligné que la signature de ces accords s’inscrit dans le cadre de la politique d’ouverture tracée par la FRMVB, notamment sur des Fédérations africaines, lesquelles constituent des partenaires essentiels et jouent un rôle important dans la promotion du sport.

Le Maroc continue à tisser des liens de coopération avec les pays africains, y compris dans le domaine du sport, a-t-elle fait savoir, notant qu’à travers ces accords avec les huit Fédérations africaines, l’accent sera mis essentiellement sur la formation, l’encadrement et l’échange d’expériences, le but étant de relever le niveau de la pratique du volley-ball au niveau continental.

Bouton retour en haut de la page
Fermer