La France s’est dite préoccupée par la décision des Etats-Unis de placer le ministre des Affaires étrangères iranien, Zavad Zarif, sous sanctions américaines, affirmant ne pas la soutenir.
«La France, comme ses partenaires du E3, le Royaume-Uni et l’Allemagne, prend note avec préoccupation de la décision des Etats-Unis de placer le ministre des Affaires étrangères iranien, M. Zavad Zarif, sous sanctions américaines, décision que nous ne soutenons pas », a déclaré le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères.
« Nous considérons que tous les canaux diplomatiques doivent demeurer ouverts, en particulier dans le contexte actuel de tensions accrues. Avec nos partenaires du E3, nos ministres des affaires étrangères sont en contact régulier avec le ministre des affaires étrangères iranien, M. Zarif, pour aboutir à une désescalade des tensions et au retour de l’Iran en pleine conformité avec ses obligations au titre de l’accord de Vienne », a indiqué le porte-parole.
Dans le même temps, « nous prenons note de la décision positive prise par l’administration américaine de renouveler l’exemption des sanctions américaines des projets de coopération dans le nucléaire civil prévus par l’accord de Vienne », a jouté le porte-parole.
Les Etats-Unis ont annoncé des sanctions visant le chef de la diplomatie iranienne, l’accusant de faciliter la politique déstabilisatrice de Téhéran.
Les sanctions prévoient le gel de tous les actifs que M. Zarif possèderait aux Etats-Unis et interdit toute transaction avec lui, selon le département du Trésor américain.

Bouton retour en haut de la page
Fermer