MDJS hta nta kouayri – Romantique

Budapest – La Fédération internationale de judo (FIJ) a annoncé les lauréats des Awards de la saison 2019-2020, marquée par un arrêt quasi total de toutes ses activités depuis mars dernier en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19).

Ainsi, le Géorgien Chkhvimiani Lukhumi (27 ans) s’est adjugé le titre de “Judoka masculin 2019-2020”, grâce à ses trois titres dans sa catégorie (-60 kg) durant l’année 2019 (Mondiaux de Tokyo, championnats européens à Minsk et jeux européens à Minsk), écrit la FIJ sur son site officiel.

Pour le prix de “Judoka féminine de 2019-2020”, il est revenu à Daria Bilodid. L’Ukrainienne de 20 ans détient un titre européen remporté à Varsovie en 2017.

Le prix d’excellence en coaching 2019-2020 est revenu à Kosei Inoue, ancien judoka japonais considéré comme l’un des meilleurs de l’histoire récente. Il a été à trois reprises champion du monde (1999, 2001, 2003), avant de remporter l’or des jeux Olympiques de Sydney en 2000 dans la catégorie des moins de 100 kg. Il devient à partir de 2012 sélectionneur de l’équipe nationale du Japon.

Le prix de l’Etoile montante 2019-2020 des Awards de la Fédération internationale de judo est revenu au Géorgien Tato Grigalashvili, tandis que le prix de “Judo pour la paix 2019-2020” a été attribué à la Fédération afghane et celui de “Projet de parrainage de la fédération nationale 2019-2020” a été donné à la Fédération allemande de judo.

L’athlète argentin Paula Pareto a été récipiendaire du prix du “Héros communautaire 2019-2020” pour “être un modèle sur et hors du tatami”, en particulier en cette période de pandémie, ajoute la FIJ.

MDJS hta nta kouayri – Securité
Bouton retour en haut de la page
Fermer