La Réserve fédérale (Fed) “surveille de près” le coronavirus, son impact sur la Chine et l’effet qu’il pourrait avoir sur la croissance économique mondiale, a déclaré mardi à Washington son président Jerome Powell.

Dans son témoignage semestriel devant le Congrès, M. Powell a affirmé que la nouvelle menace intervenait juste au moment où les incertitudes commerciales diminuaient, bien que l’économie américaine semble “résistante” face aux vents contraires mondiaux.

Malgré la menace du virus, il a assuré que la politique de la Fed était bien positionnée après une série de baisses de taux en 2019.

“Tant que les informations entrantes sur l’économie restent globalement cohérentes avec ces perspectives, l’orientation actuelle de la politique monétaire restera probablement appropriée”, a-t-il expliqué.

L’épidémie du coronavirus, qui a tué plus de 1.000 personnes jusqu’à mardi, a ajouté de l’incertitude aux perspectives mondiales – et à l’économie américaine – alors que les entreprises ont fermé des usines et déplacé les chaînes d’approvisionnement pour contenir la propagation de la maladie infectieuse.

Fin janvier, M. Powell avait décrit l’épidémie comme un “problème très grave”, mais il avait noté que le virus en était encore à ses débuts et qu’il n’était pas certain jusqu’à quel point il se propagerait et quels seraient les effets macroéconomiques.

Bouton retour en haut de la page
Fermer