Plusieurs régions en Afrique du Sud font face à une « tempête de la faim » à cause de la détérioration des conditions socio-économiques dans le pays, a indiqué, lundi, la ministre sud-africaine du Développement social, Lindiwe Zulu.

«Nous devons réagir le plus rapidement possible. La tempête est là et il n’y a pas de temps à perdre», s’est alarmée la ministre, notant que plusieurs foyers de famine ont été identifiés dans le pays.

Les provinces du Cap Oriental, du Cap occidental, du Cap-Nord et de Mpumalanga sont les plus affectées par cette situation, a-t-elle dit.

Abordant la question des allocations sociales prévues pour alléger les difficultés économiques des couches les plus vulnérables, la ministre a reconnu la frustration engendrée à cause de la complication des procédures administratives.

«Compte tenu des ressources financières limitées, nous devons nous assurer que les subventions soient distribuées aux personnes éligibles», a-t-elle soutenu.

Le département de tutelle a jusqu’à présent reçu plus de 7,5 millions de demandes d’allocations sociales d’urgence du coronavirus, a-t-elle fait savoir, signalant que près de quatre millions ont été approuvés.

La crise qui frappe l’économie sud-africaine à cause du coronavirus a aggravé la situation sociale des catégories les plus démunies. Selon des chiffres officiels, l’économie du pays devrait se contracter de 7,2 pc en 2020 alors que la dette atteindra 81,8 pc du PIB.

Bouton retour en haut de la page
Fermer