Le président brésilien, Jair Bolsonaro gagne en popularité malgré la pandémie du nouveau coronavirus, dont il a lui-même été infecté.

Les différents sondages réalisés récemment dans le pays sud-américain, le deuxième le plus touché par la pandémie après les Etats-Unis, font ressortir une hausse de la cote du chef de l’Etat (droite) qui s’impose ainsi déjà comme favori pour les présidentielles de 2022.

Le site spécialisé Poder360 a publié une étude qui montre que la gestion du gouvernement Bolsonaro bénéficie du soutien de 52% des personnes pauvres ou appauvries par la crise liée au Covid-19.

Le gouvernement verse mensuellement une aide d’urgence de près de 110 dollars à quelque 50 millions de citoyens, notamment du secteur informel qui ont perdu leurs revenus en raison des mesures de confinement prises par les gouverneurs des Etats. Le montant des trois derniers versements a été revue à la baisse parallèlement à la réouverture de l’économie.

En effet, 30% ont jugé “bonne” ou “très bonne” l’action du gouvernement, contre 29% il y a deux semaines, alors que le nombre de réponses “mauvaise” ou “très mauvaise” a baissé de 46% à 43%.

Par ailleurs, selon une étude du magazine Veja, publiée vendredi, le président, qui avait quitté le parti social libéral avec qui il a été porté au pouvoir pour créer une nouvelle formation (l’Alliance pour le Brésil), arriverait largement en tête d’un premier tour présidentiel (entre 27,5% et 30,7% des intentions de vote).

Au second tour, il l’emporterait facilement, même face à l’ancien ministre de la Justice, Sergio Moro ou l’ex-président de gauche Lula Da Silva.

Le même constat a été relevé par sondage récemment du promoteur d’investissements XP qui a confirmé une tendance à la hausse de la popularité du gouvernement Bolsonaro, avec 30% d’opinions favorables, le taux de rejet passant de 50% en mai à 45% actuellement.

Bouton retour en haut de la page
Fermer