Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a supervisé un autre exercice impliquant de “l’artillerie à longue portée”, a rapporté mardi l’agence d’Etat nord coréenne KCNA, après que le Japon a annoncé que Pyongyang avait tiré ce qui semblait être des missiles balistiques.

C’est la deuxième annonce similaire de la Corée du Nord en une semaine, alors que les discussions sur le désarmement avec les Etats-unis sont au point mort.

Kim “a supervisé un nouvel essai de frappe avec de l’artillerie de longue portée” et a “apprécié au plus haut point le parfait état de préparation au combat” des forces, selon KCNA.

La Corée du Nord a tiré lundi plusieurs projectiles, identifiés par Tokyo comme de possibles missiles balistiques, quelques semaines après que Pyongyang a mis fin à son moratoire sur les essais de missiles de longue portée.

C’est le deuxième exercice de tirs réalisé en l’espace d’une semaine. Le 2 mars, la Corée du Nord avait déjà tiré deux projectiles, Séoul jugeant qu’il s’agissait vraisemblablement de missiles balistiques de courte portée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer